Gateway: nouveau revirement stratégique

Cloud

Le constructeur en difficultés abadonne l’électronique grand public qui était censée lui permettre de sortir la tête de l’eau. Une expérience ratée

Gateway change de stratégie tous les ans et cela ne lui réussi pas. Le constructeur américain d’ordinateurs connaît depuis plusieurs mois des difficultés et ne profite quasiment pas du bond des ventes de PC dans le monde.

En novembre 2003, pour faire face à cette situation, l’américain s’était lancé dans l’électronique grand public (téléviseurs, baladeurs), secteur o combien porteur pour les constructeurs informatiques. Mais la sauce n’a pas pris. En 2004, le groupe se dote d’un nouveau Pdg, Wayne Inouye qui décide d’employer la méthode dure. Gateway va ainsi fermer ses 188 derniers magasins et supprime environ 2.500 emplois dans la distribution, soit 38% de ses effectifs. Aujourd’hui, Gateway annonce vouloir se concentrer sur son coeur de métier et abandonner l’électronique grand public. “Notre objectif premier est de nous concentrer sur notre activité principale”, a déclaré au Wall Street Journal Wayne Inouye. Il a indiqué que les nouveaux accords signés avec les distributeurs Best Buy et CompUSA, ainsi qu’un recentrage sur le segment en forte croissante des ordinateurs portables devrait permettre au groupe de renouer l’année prochaine avec les bénéfices. Bien que HP détienne actuellement 60% du marché américain des ventes de PC au détail, Inouye a indiqué qu’il compte faire passer la part de marché de son groupe de 30% aujourd’hui à 50% d’ici le premier trimestre 2005. Par ailleurs, il ne juge pas impossible que Gateway réalise un chiffre d’affaires de dix milliards de dollars dans trois à cinq ans. On appelle ça la méthode coué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur