Google AdSense : vers une nouvelle amende record ?

JuridiqueRégulations

La commission européenne dévoilera, ces prochains jours, le montant de l’amende infligée à Google. Motif : l’abus de position dominante de AdSense.

Selon Reuters et l’AFP, la Commission européenne a bouclé son enquête ouverte en 2016 contre Google, et plus particulièrement sur les pratiques de sa régie publicitaire AdSense, accusée de position dominante sur la publicité contextuelle. 

En théorie, Alphabet, la maison mère de Google,  pourrait écoper d’une amende supérieure à 12 milliards d’euros, soit 10% de son chiffre d’affaires en 2018.

Ce serait évidemment un record et trois plus que celle de 3,4 milliards infligée en juillet 2018 pour avoir imposé des restrictions illégales à l’utilisation d’Android. Une décision  contre laquelle Google a fait appel.

Adsense limite l’accès à ses concurrents 

Que reproche l’Europe à Google ? Limiter l’affichage de ses concurrents à l’intérieur de sa plate-forme Adsense, et donc par ricochet sur les sites Internet.

Même si Google a depuis modifié les conditions de ses contrats AdSense pour offrir davantage de visibilité à ses concurrents, la commission lui reproche d’avoir abusé de sa position dominante pendant dix ans.

Ce dossier bouclé, les ennuis de Google en Europe ne seront pas pour autant terminés puisque la Commissaire européenne à la concurrence s’intéressent désormais à ses pratiques dans le domaine de la géolocalisation et de la cartographie, et c’est Google Maps qui est dans le viseur.

La Commission européenne multiplie les charges dans le cadre de son enquête antitrust contre Google.

La première de ces plaintes avait été déposée en avril 2015 ; elle porte sur le comparateur de prix Google Shopping. La seconde, formalisée en avril 2016, concerne le système d’exploitation Android.

Dans ce troisième volet, Bruxelles estime que sur ce marché de l’intermédiation publicitaire liée aux recherches, la firme de Mountain View dispose d’une part de marché d’environ 80 % dans l’Espace économique européen sur ces 10 dernières années.

(crédit photo © Commission européenne)

Lire aussi :