Google injecte un peu de Chrome dans Internet Explorer

Logiciels

Un greffon permet de profiter de la puissance de Google Chrome au sein d’Internet Explorer.

Las d’attendre une hypothétique refonte du navigateur web Internet Explorer, les développeurs de Google Chrome ont mis au point Google Chrome Frame. Avec cette technologie, les pages s’ouvrant dans Internet Explorer pourront utiliser le moteur de rendu HTML WebKit et l’environnement d’exécution JavaScript V8 de Google Chrome.

Google Chrome Frame fonctionne avec toutes les versions d’Internet Explorer depuis la 6. Son activation est toutefois manuelle : les responsables de sites web devront insérer un bout de code dans chacune de leurs pages afin de signaler à Internet Explorer qu’il peut utiliser Google Chrome Frame. Notez que le fonctionnement du site n’est en rien perturbé si les visiteurs n’ont pas installé ce module.

Ce procédé très peu intrusif plaira aux responsables IT, qui seront sûrs que cette technologie ne s’activera pas par erreur lorsque les utilisateurs se connecteront à un intranet spécifiquement optimisé pour Internet Explorer. À l’inverse, Google Chrome Frame pourra être utilisé pour améliorer les performances de navigation, ou pour accéder à une application web spécifiquement optimisée pour Google Chrome, sans que les utilisateurs aient à changer leurs habitudes.

Un morceau de code spécifique permettra même d’imposer l’installation du greffon Google Chrome Frame lors de la visite de certains sites, de la même façon que du code peut s’assurer que le greffon Flash est installé. Cette approche devient donc similaire à celle employée pour Flash.

Ce greffon n’est pas sans rappeler ScreamingMonkey. Ici, une parcelle de code spécifique à insérer dans une page web permet de basculer du très lent interpréteur JavaScript d’Internet Explorer vers le moteur fourni par la fondation Mozilla.

Lire aussi : DOSSIER : banc d’essai exclusif des navigateurs web


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur