Google traduit les pages web à la volée

Logiciels

Le nouvel outil de traduction de Google traduit n’importe quel site web dans la langue du visiteur. Une cinquantaine de langages sont pris en charge.

Google vient d’enrichir ses services de traduction. Mountain View met désormais à disposition un outil qui permet de traduire à la volée les pages web visitées dans la langue de l’utilisateur (ou plutôt celle identifiée depuis son navigateur). Plus de cinquante langues sont actuellement proposées.

Le gadget de Google s’adresse d’une part aux développeurs, webmaster, bloggeur et autres éditeurs de contenu web et, d’autre part, aux visiteurs. Dans le premiers cas, les webmasters n’auront qu’à copier-coller un bout de code (qui interroge les services de traduction de Google) dans leur page web. Le visiteur, lui, pourra placer un bouton dans la barre personnelle de son navigateur (par simple glisser-déposer) dont l’activation traduira automatiquement la page en cours.

Google reconnaît que la traduction est encore loin d’être parfaite. « Ce n’est pas un substitut parfait de la traduction professionnelle », précise le chef de produit Jeff Chin dans son billet mais « cela aide les utilisateurs à avoir un apperçu rapide du contenu d’une page. »

Surtout, Google compte bien sur les nombreux utilisateurs de part le monde qui ne manqueront pas d’exploiter le service pour l’améliorer. L’outil permet en effet de proposer une meilleure traduction. « Ces traducteurs [humains, ndlr] jouent un rôle essentiel dans la communication globale, et avec la croissance rapide et facile de l’accès aux contenus numériques, nous avons plus que jamais besoin d’eux », poursuit le dirigeant. En s’appuyant sur les contributions mondiales, Google est peut-être en train de construire le traducteur universel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur