Grafana : la version managée d’AWS se concrétise

Live streaming, alertes multidimensionnelles, mise en cache des résultats de requêtes… Autant de fonctionnalités arrivées dans Grafana avec la v8, disponible depuis quelques semaines. On les retrouve sur la version managée d’AWS. Lancée en preview fin 2020, elle vient de passer en phase commerciale.

L’hyperscaler a greffé plusieurs briques au « socle Grafana ». En particulier sur l’authentification, la journalisation, la gestion des utilisateurs et les requêtes API. Il a aussi multiplié les jonctions avec ses services. Dont son Prometheus managé (actuellement en bêta). Pour créer des espaces de travail (serveurs Grafana) avec CloudFormation, il faudra en revanche attendre.

Ces ajustements sont réalisés sous le couvert d’un accord avec Grafana Labs. Tous les fournisseurs cloud ne sont pas dans ce cas, à tel point que l’entreprise a récemment décidé de changer de licence*.

Par défaut, l’offre donne accès à la version open source de Grafana. Pour aller vers l’édition Enterprise, il faut passer par la marketplace AWS.
La tarification implique deux types de licences : utilisateur et API. Dans les grandes lignes, elle se présente comme suit :

  • Chaque licence vaut pour un espace de travail (= serveur Grafana)
  • Tout espace de travail requiert au minimum une licence de type « éditeur » ou « administrateur » (9 $/mois ; une par utilisateur actif au moins une fois sur la période, par login ou requête API)
  • Il existe une licence « Viewer » (lecture seule) à 5 $/mois/utilisateur)
  • Même échelle tarifaire pour les licences API. Si on associe à l’une d’entre elles plusieurs clés disposant de permissions différentes, le prix le plus élevé s’applique (donc 9 $/mois/utilisateur actif)

* Les motivations sont similaires à celles d’Elastic, qui a toutefois embrayé vers une autre licence.

Photo d’illustration © pexels – Shutterstock