Grafana : live streaming et Prometheus natif

Data & StockageDataviz
Grafana 8 Prometheus

Avec Grafana 8, un cap est franchi dans l’intégration de Prometheus. Une fonction live streaming fait aussi son entrée, entre autres nouveautés.

Le saviez-vous ? Depuis peu, sur Grafana, la méthode HTTP par défaut pour Prometheus n’est plus GET, mais POST. Un changement censé offrir davantage de souplesse. Par exemple, peut-on lire dans le changelog, en évitant de dépasser les limites de taille d’URL avec les labels à haute cardinalité.

Ce même changelog permet surtout de constater que Grafana 8 vient de passer en version stable. Avec lui arrive notamment un « nouveau système d’alertes ». Il a la particularité d’intégrer nativement Prometheus sur la même UI (et la même API). Pour le moment, il s’agit d’une option à activer. Avant d’y procéder, on pensera à sauvegarder sa base. Et, si on utilise PostgreSQL en back-end, s’assurer d’avoir au moins la v9.5.

Grafana 8, c’est aussi la prise en charge des alertes multidimensionnelles (une règle peut générer de multiples notifications). Pour la haute disponibilité, il faudra attendre : si la déduplication entre serveurs est déjà active, la répartition de charge manque encore à l’appel.

Autre fonctionnalité à faire officiellement ses débuts : le live streaming. En l’occurrence, la visualisation dynamique de données à partir de sources MQTT. Ou bien diffusées depuis cURL ou Telegraf.

Grafana passe à uPlot

On aura aussi noté la possibilité d’associer des couleurs et des formats de texte à des valeurs alphanumériques et booléennes. Parmi les visualisations qui en tirent parti, il y a celle qui présente l’évolution temporelle sous forme de bandes horizontales. Il en existe une variation avec un affichage sous forme de grille.

State timeline

Grafana Status grid

L’une et l’autre sont en bêta. Même chose pour la vue « diagramme à barres » et son extension sous forme d’histogramme.

diagramme à barres

Le module camembert sort pour sa part de phase expérimentale. Quant à la vue par défaut (série temporelle), elle prend désormais en charge l’empilement de séries et permet d’utiliser plus de deux axes y.

Parmi les autres ajouts figurent :

  • la pagination des logs dans Explore ;
  • l’authentification JWT ;
  • des performances améliorées sur deux plans. D’un côté, à l’initialisation (téléchargement allégé de 40 %). De l’autre, le rendu sur les visualisations passées de la bibliothèque Flot à uPlot (le digramme à barres et l’histogramme en font partie).

Certaines fonctionnalités sont réservées à Grafana Enterprise. Essentiellement :

  • Une gestion plus fine des permissions
  • La mise en cache des résultats de requêtes
  • L’exportation en CSV des tables qui sous-tendent les visualisations

Illustration principale © pexels – Shutterstock

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT