HGST gonfle ses disques durs hélium à 8 To et teste 10 To

CloudDSIStockage

Pour ne pas se laisser distancer les hautes capacités, HGST filiale de Western Digital a donc réagi dans la lutte sur les disques durs haute capacité en annonçant la livraison d’un disque 8 To et la préparation d’un 10 To à base d’hélium.

La filiale de Western Digital, HGST, a présenté hier le rafraîchissement de sa gamme de disques pour les datacenters. Ces annonces suivent plusieurs tendances avec en premier lieu la montée progressive des capacités des disques durs. Les données produites augmentent régulièrement et les besoins de stockage évoluent avec une gestion plus fine des capacités. Le patron de HGST Mike Cordano explique qu’en plus de la règle des 3 V (vélocité, variété et volume) sur la donnée, il faut ajouter la notion de longévité. C’est notamment le cas pour les données les moins utilisées, mais qu’il est nécessaire de sauvegarder. Les entreprises sont donc à la recherche de solutions à forte capacité pour du « stockage froid » ou pour de la sauvegarde Cloud à un coût maîtrisé.

Pour enfoncer le clou de la concurrence, HGST a dévoilé un disque 3,5 pouces doté d’une capacité de 10 To. Pour atteindre ce niveau, la société s’appuie sur la technologie SMR (Shingled Magnetic Recording) qui permet de gagner jusqu’à 25% de capacité sur les disques. Au lieu de placer les pistes côte à côte comme avec la technique PMR, le SMR propose de les superposer. Cette méthode a cependant une contrepartie avec une baisse de performance. Par ailleurs, le disque intégrera de l’hélium, marque de fabrique de HGST, pour réduire les frottements. Par contre, elle ne donne aucun détail sur le nombre de plateaux, leur densité, la vitesse de rotation, etc. Le nouveau disque devrait être envoyé à des clients pour tests.

Avant d’en savoir un peu plus, HGST a rattrapé son retard sur la concurrence (notamment Seagate) en annonçant la commercialisation du disque UltraStar 3,5 pouces à 7200 rpm doté d’une densité de 8 To. Le disque utilise lui aussi l’hélium pour éviter les frottements. Le disque comprend 7 plateaux avec une surface de 664 Go/mm². Côté connectique, il intègre Sata 6G et 12G. En complément de ce disque, HGST propose le disque Ultrastar 7K6000 de 6 To sans hélium. Equipé de 5 plateaux en 7200 rpm, il accueille une surface plus dense, 70 Go/mm². Il embarque une connectique SATA ou SAS.

A lire aussi :

Disque dur : Western Digital et Seagate luttent sur les hautes capacités


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur