HP s’oriente toujours vers plus de services

Cloud

La demande en services d’imageries et d’impression est très forte. Du coup,
HP poursuit son virage stratégique initié en 2003

La fameuse convergence vers le multifonction est toujours d’actualité chez le géant de l’impression. Avec sa division HP IPG, le groupe entend accompagner ses clients dans l’ensemble du processus d’impression. Que ce soit en matière d’administration des flux ou de gestion de documents.

Depuis 2003, HP IPG s’enorgueillit d’avoir signé pour pas moins de 1 milliard de dollars de contrats. Le groupe a déjà atteint son objectif 2007 et revendique 10% de parts de marché (ndlr : sur le marché des copieurs).

Pour Alain Carpentier, Directeur Commercial Entreprises chez HP, “Le passage du monde de l’impression à celui de la copie est réussi.”

La meilleure illustration de ce succès est selon HP le fait que 75% des sociétés du CAC 40 utilise l’outil Web Jetadmin 8.1. Rappelons que la principale fonction de ce dernier est de permettre à l’administrateur de manager tout le processus d’impression, par exemple accorder ou non les droits à un salarié d’imprimer en couleur.

“Cela est essentiel aujourd’hui, suite à un audit auprès de nos clients nous avons constaté que près de 10% des impressions couleurs étaient associés à des services de messageries qui ne nécessitent pas une utilisation de la couleur. La tendance actuelle, la mode, est à la concentration des imprimantes, l’économie de papier, la mise en réseau des imprimantes, et nous constatons une demande très forte dans le domaine de l’impression couleur, et ce secteur va encore beaucoup progresser sur les trois années à venir. Enfin, nos clients sont de plus en plus soucieux du respect de l’environnement, un domaine dans lequel HP est de plus en plus impliqué” déclare Carpentier.

Le message que souhaite faire passer HP est clair “nous sommes une société de services” martèle le directeur commercial. Pour cela le groupe essaye d’être plus à l’écoute de ses clients qui réclament un coût à la page avantageux, un bon niveau de sécurité (par exemple dans la banque), l’utilisation de la couleur doit être maîtrisé, l’écosystème flexible, et le contrôle des utilisateurs plus précis.

Avec cette multiplication des offres de services, la division services de HP va donc devoir recruter. Son ambition est de grossir de 50%, aussi bien des personnes issues du software que du hardware, mais également de nouveaux profils. Selon nos informations, 25 personnes seraient déjà embauchées (ndlr : dans la division grands comptes), mais ils ne seront pas opérationnels avant le début de l’année prochaine. Au total, HP IPG comptera 60 personnes.

L’objectif de HP est clair multiplier par trois le chiffre d’affaires de sa division services, procéder aux recrutements de nouvelles compétences (consulting et solution), lancer un programme de certification pour les forces de vente et partenaires afin de commercialiser l’offre “HP Pay per User”. Enfin HP souhaite mettre en place un réseau d’intégrateurs.

La suite logique à la solution Web Jetadmin sera de développer des applications en fonction du métier du client et proposer des intégrations spécifiques. Pour qu’au final, l’imprimante devienne une borne interactive qui s’intègre parfaitement au sein de l’entreprise.

Le dialogue fournisseur client va aussi être renforcé avec le nouveau portail que propose l’équipementier accessible sur l’adresse suivante, www.hp.com/fr/marketinginterne. Ce site est gratuit, pour s’y inscrire une simple adresse mail suffit. HP souhaite former les PME à l’utilisation de ses produits et notamment les assister dans la gestion des coûts d’impression.

Pour conclure, HP a rapidement évoqué une nouvelle innovation technologique dénommée Edgeline. Cette dernière utilise des têtes d’impression qui ont la largeur de la page pour distribuer l’encre sur le papier, en un seul passage.

Elle permettra à HP de cibler de nouveaux marchés comme l’impression industrielle et l’impression bureautique en gros volume. Cette technologie a déjà été introduite dans certaines machines comme la station HP Photosmart Express ou l’imprimante Microlab HP Photosmart.

Ces deux solutions ont la capacité d’imprimer des documents couleurs qualité laboratoire en 5 secondes. Cette techno va permettre à HP de passer au dessus de la barre du seuil de 30 pm couleurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur