IA et mutualisation de données : une aubaine pour les entreprises ?

ProjetsRégulations

L’État veut soutenir les initiatives privées d’ouverture et d’échange de données pour l’intelligence artificielle. Les entreprises sont consultées, en amont d’un appel à projets.

La data est le « matériau premier de l’intelligence artificielle (IA) », déclarait Emmanuel Macron en mars dernier lors de la présentation de la stratégie d’IA de la France.

Depuis, le partage et la valorisation de données d’un plus grand nombre d’acteurs se préparent. Et ce par le biais de plateformes sectorielles et transverses.

En amont d’un prochain appel à projets, l’État lance donc un appel à manifestation d’intérêt (AMI) portant sur la mutualisation de données. Cet appel s’adresse aux acteurs privés et publics. Aux futurs porteurs de projets et à leurs soutiens potentiels.

L’État veut ainsi recueillir l’avis d’entreprises et organisations sur les modalités de cofinancements privé-public et les modèles économiques à privilégier.

Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État chargé du numérique, promeut le dossier :

« Nous soutiendrons les initiatives privées d’ouverture et d’échange de données. Pour que naisse en France, dans tous les secteurs, une économie ouverte de la data compétitive ».

Appel à projets en 2019

La direction générale des entreprises (DGE) est à la manoeuvre.  Placée sous l’autorité du ministre de l’Économie et des Finances, elle a prévenu sur son site :

Les propositions de modèles économiques viseront à permettre « aux initiatives soutenues de générer une activité viable et pérenne. Sans nouveaux financements publics, à un horizon moyen de trois ans ».

Et d’ajouter « il est aussi attendu que les réponses contribuent à définir de manière plus précise les caractéristiques des initiatives ciblées par le futur appel à projets (assiette financière, nombre et type de partenaires, activité de structures porteuses…).»

Les parties intéressées ont jusqu’au 16 novembre 2018 pour transmettre à la DGE leurs réponses, uniquement par voie électronique. Ces contributions serviront à alimenter l’appel à projets sur la mutualisation de données. Il sera lancé début 2019.

(crédit photo de une © Shutterstock)

Lire aussi :

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur