IBM : une solution ‘cloud’ hybride suite au rachat de Cast Iron

Logiciels

IBM annonce une solution de ‘cloud’ hybride dans Websphere, reposant sur l’acquisition récente de Cast Iron

La solution proposée par IBM repose sur l’expertise de la société Cast Iron Systems, un intégrateur de solutions Saas et d’applications ‘cloud’, acquis par IBM en mai 2010. Il s’agit d’apporter des possibilités de ‘cloud’ hybride dans l’environnement IBM Tivoli et Websphere, en s’appuyant sur la plate-forme technologique issue de cette société.

IBM dit constater qu’une grand nombre d’organisations sont à la recherche de solutions de ‘cloud’ public flexibles et évolutives mais redoutent de perdre le contrôle de leurs ressources à l’extérieur de leur campus. D’où leurs attentes d’un modèle de ‘cloud’ hybride permettant de gérer facilement certaines ressources en interne tout en confiant d’autres applications à l’extérieur sous forme d’un service  ‘SaaS‘ (software as a service).
Big Blue vise ici ceux qui envisagent de bâtir des ‘ clouds’ privés, en particulier s’il s’agit de faire du ‘provisioning’ de différents services et de sécuriser les applications et les données sur un ‘cloud’ privé, sans s’interdire des ouvertures vers des services sur ‘cloud’ public.

Les caractéristiques de ‘Websphere Cast Iron cloud integration‘ se résument ainsi:
– contrôle et gestion des ressources
: le logiciel définit les règles, les quotas, les limites, le monitoring et les niveaux de performances pour des configurations de ‘cloud‘ public comme s’il s’agissait d’applications gérées en interne.

Les utilisateurs vont pouvoir ainsi accéder aux ressources installées sur le ‘cloud’ public à travers un catalogue unique de services, permettant aux managers IT d’encadrer les accès et les utilisations des applications concernées.  En conséquence, il devient possible de contrôler facilement les coûts, la consommation des ressources et la mise en conformité avec la réglementation“, explique IBM.

– sécurité: la solution apporte un meilleur contrôle des accès utilisateurs “en synchronisant automatiquement les annuaires des utilisateurs sur le ou les sites internes et ceux fonctionnant sur le ‘cloud’ externe“;

–  intégration applicative: avec une approche de “mise en configuration” et non plus de “codage” ou “programmation”, le software assure la connectivité avec les applications et en réfère aux meilleures pratiques;

– ‘dynamic provisioning‘ (provisionnement dynamique): les capacités de monitoring, de provisioning et d’intégration fournies ici permettent aux ‘clouds’ hybrides de supporter le ‘cloud bursting‘, qui consiste à “relocaliser dynamiquement les ‘workloads’ (charges de traitement) entre les environnements de ‘cloud’ privé et ceux du ‘cloud’ public en cas de pics d’activité“.
Ce sont les règles techniques et de métier qui pilotent cette intégration des données.

Cette nouvelle offre facilite l’intégration et l’administration des ressources selon qu’elles sont utilisées en interne et en externe. Elle permet de finaliser des opérations en quelques jours là où cela pouvait prendre des mois“, explique IBM.
Précisons encore que cette offre propose un ‘mash up‘ des interfaces utilisateurs : elle rapproche des données disparates selon une vue unique dans l’interface utilisateur – qu’il s’agisse des applications traitées en interne ou de celles confiées à l’extérieur sur un ‘cloud’ public.

Cette offre de ‘cloud’ hybride réalise non seulement l’intégration des applications supportées en interne et celles sur le ‘cloud’ mais elle nous permet également de pousser en direct les modifications de données de commandes initiées par nos commerciaux sur tout le catalogue, y compris vers des smartphones, des tablettes PC ou des PC portables“, témoigne un architecte IT du groupe Siemens qui a testé la solution. “Et IBM va plus loin en procurant de meilleurs accès aux ‘clouds’ hybrides et des outils d’administration.

Selon le cabinet d’études North Brigde Venture Partners,  les besoins de solutions hybrides dans le ‘cloud computing’ ne cessent de croître. Une enquête révèle que 39% des utilisateurs de solutions de ‘cloud computing‘ déclarent que construire une infrastructure  ‘cloud’ fait partie de leur stratégie. Et ils devraient bientôt être 61% “dans un proche avenir“.
______________
Trois formes possibles :
Cette solution ‘Cast iron‘ est proposée selon trois formes possibles:
– WebSphere DataPower Cast Iron Appliance XH40:  une appliance physiquement indépendante ;
– WebSphere Cast Iron Hypervisor Edition: une appliance “virtuelle”, installable sur tout serveur existant, supportant un mode virtualisation;
– WebSphere Cast Iron Live : un service ‘cloud’  ‘multi-tenant’ (plusieurs clients utilisateurs) pour concevoir, exécuter et administrer toutes les intégrations utiles autour d’un projet ‘cloud’.
Le document publié ne communique pas de tarifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur