Iliad/Free franchit les 2 milliards d’euros

CloudMobilité

L’intégration réussie d’Alice combinée au dynamisme de Free permet au groupe Iliad d’afficher un nouveau résultat record malgré une progression du chiffre d’affaires inférieure à 5 %.

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Chez Illiad notamment. Quelques jours après avoir annoncé la signature d’un accord d’itinérance avec Orange pour le démarrage de Free Mobile en 2012, le groupe annonce de nouveaux résultats records. Le groupe vient d’annoncer avoir dépassé les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires (2,038 milliards) en 2010. « Pour la première fois », précise l’entreprise.

Soit une hausse annuelle de 4,3 %. Le résultat net s’établit à 313,1 millions d’euros (y compris un résultat exceptionnel de 39,9 millions d’euros après impôts) contre 176 millions en 2009. Soit un dividende par action de 0,40 euro (0,37 euro en 2009) et un ratio d’endettement de 0,87 contre 1,01 un an plus tôt.

« Cette progression résulte de la combinaison du dynamisme de la croissance sous la marque Free et de l’effet dilutif d’Alice sur la période », justifie Iliad dans son communiqué.

Free frôle les 4 millions d’abonnés

Les économies réalisées sur Alice (intégration du système d’information dans celui de Free, extension du dégroupage…) a permis à la filiale de dégager une contribution positive à l’Ebitda de 83 millions d’euros contre 24 millions l’année précédente. Un exploit face à la fuite des abonnés du FAI racheté en 2008 à Italia Telecom (113.000 en un an pour se fixer fin 2010 à 565.000 clients dont 85,4 % dégroupés).

Une perte tout juste compensée par les 191.000 acquisitions de Free qui frôle les 4 millions (89,2 % dégroupés). Au total, Iliad s’appuie sur une base de 4,534 millions d’abonnées au 31 décembre 2010.

Le développement du groupe se poursuivra en 2011 sur plusieurs points : le déploiement de la fibre optique avec 100.000 abonnés attendus en fin d’année pour 4 millions de foyers couverts; la poursuite du dégroupage avec un taux moyen supérieur à 90 %; une part d’un quart (entre 24 et 25 %) du marché du haut débit; et la couverture mobile d’au moins 25 % de la population française dès janvier prochain pour le lancement de l’offre mobile attendue « début 2012 » (75 % en 2015 et 90 % en 2018). En termes financiers, Iliad vise le doublement du chiffre d’affaires (soit 4 milliards d’euros) d’ici 2015. Le succès attendu de l’offre Freebox Revolution lancée en début d’année y contribuera.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur