Infineon présente Qimonda, nouveau nom de sa filiale mémoires

Cloud

Le groupe allemand Infineon, numéro un européen de la production de semi-conducteurs a annoncé le nom de baptême de sa nouvelle filiale de production de mémoires qui devrait être créée le 1er mai

Derrière ce nom a priori quelconque, il y a un sens caché. Qimonda est une combinaison du concept chinois du “qi”, qui signifie “souffle” et de “monda”, lié au mot latin désignant le monde. Qimonda c’est donc un peu le symbole

“d’un nouveau départ mondial” pour le fondeur. Touché par une perte nette de 183 millions d’euros au quatrième trimestre de 2004/2005, le groupe allemand a décidé de réagir en filialisant son activité dans les mémoires. La baisse des prix de la DRAM était avancée comme l’argument principal du groupe pour expliquer le ralentissement de son activité. Infineon annonce déjà que Qimonda devrait rapidement entrer en bourse et permettre au géant européen de se glisser à la quatrième place du top cinq mondial. “Infineon emploiera quelque 12.000 salariés dans le monde dont 4.700 en Allemagne.”, explique le groupe à Reuters. Pour ce qui est de la production, Qimonda utilisera deux sites principaux, une usine Infineon de Dresde et le site manufacturier de Richmond, aux États-Unis. La filiale devrait collaborer avec le fabricant taiwanais de mémoires Inotera, société commune avec la société Nanya. Les mémoires représentent 40% du chiffre d’affaires d’Infineon. Leur bénéfice d’exploitation 2005 s’est élevé à 122 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 2,83 milliards. Le président du directoire d’Infineon Wolfgang Ziebart n’a pas précisé le montant de cette mise en bourse ni les modalités de la création de la filiale, la presse allemande annonce pourtant que cette entrée en bourse pourrait se faire dès le mois de juillet. Enfin, il a indiqué à l’agence de presse qu’il ne souhaitait pas une cotation à Francfort, où Qimonda serait le seul fabricant de mémoires coté. La semaine dernière, Reuters estimait que Ziebart “préférerait faire coter Qimonda sur le Nasdaq.” Les dirigeants d’Infineon n’ont pas donné l’estimation de la valeur de Qimonda, mais Kin Wah Loh, l’actuel responsable de la branche mémoires d’Infineon et futur patron de Qimonda, a estimé qu’une valorisation normale était de 0,8 à 1,2 fois le chiffre d’affaires. La valeur de Qimonda selon ce calcul serait donc comprise entre à 2,3 à 3,4 milliards d’euros. Après l’introduction en Bourse, Infineon conservera une participation majoritaire pendant quelques temps.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur