Infor persiste avec son 'best-of-breed' -anti ERP ?

Logiciels

Cet éditeur ‘open source’  relativement discret pèse…  2 milliards de dollars. Jim Schaper, CEO, explique le positionnement et les choix qui contribuent au succès de cette société discrète

Fortement positionnée sur des spécialités métiers fortes (finances, papier, restauration, production manufacturière, mécanique, distribution, vente au détail…), Infor clame haut et fort son positionnement de spécialiste (éditeur “best-of-breed“), à contre-courant des progiciels intégrés.

Fort de ses 70.000 clients, et de ses 9.200 collaborateurs, le groupe Infor a réalisé un chiffre d’affaires de près de 2,3 milliards de dollars en 2007, sur les 100 pays où il est directement présent.

shaper.jpg

En quoi vos progiciels sont-ils différents des offres concurrentes ?

Historiquement, nos solutions informatiques indépendantes sont spécialisées sur des marchés sur le mode Best-In-Class [NDLR : dit aussi best-of-breed, en opposition à progiciel intégré combinant diverses applications sur un même socle technologique]. Ainsi, nous proposons des ERP pour le manufacturing, pour la distribution, ou encore pour le secteur de la Finance… Tous les composants de nos solutions ont été développés suite à des acquisitions ou à des développements, mais toujours dans cette logique de Best-In-Class.

Avec votre approche SOA, vous vous rapprochez pourtant de vos concurrents au socle technologique un unifié ou intégré ?

Contrairement aux plates-formes technologiques Fusion D’oracle ou NetWeaver de SAP, nous proposons une plate-forme ouverte et non propriétaire. Notre objectif ne consiste à vendre un socle sur lequel nous vendrons ensuite des applications. Notre architecture combine des composants open-source (en majorité) et des composants ouverts de partenaires technologiques. Cela présente trois avantages majeurs pour le client. Premièrement, la plate-forme est réellement ouverte, et ne vise pas à rendre le client dépendant.

Cela facilite l’intégration aux systèmes d’information hétérogènes des entreprises. Deuxièmement, le coût total de possession de nos solutions est beaucoup plus avantageux, car elles peuvent s’installer simplement sans déployer de plate-forme technologique ou autre “fondation”. Troisièmement, nos produits indépendants s’intègrent simplement à des solutions déjà en place comme celles d’Oracle ou de SAP par exemple, pour un prix très économique en licences. Quant à l’intégration entre nos produits, elle est gratuite en ce qui concerne les licences.

Donc, vos solutions peuvent collaborer avec les progiciels de SAP ou d’Oracle ?

Bien entendu, nos solutions -y compris ERP- peuvent interagir avec les solutions de ces deux éditeurs. C’est d’ailleurs le cas chez la plupart de nos clients, dont le système d’information est relié à celui d’un partenaire important ou au siège de l’entreprise, équipés de SAP ou d’Oracle. Notre différence essentielle avec ces acteurs (ou encore IBM ou Microsoft) tient dans le fait que nous ne sommes pas vendeur d’infrastructure, mais bien d’applications autonomes qui peuvent collaborer.

Pourquoi proposer des versions PME/PMI, et en quoi sont-ils différentes des autres ou de celles des concurrents ?

Les PME/PMI n’ont aucun besoin d’une plate-forme technologique, qui se révèle trop onéreuse et trop complexe. Elles réclament des solutions où elles peuvent ne déployer que ce dont elles ont réellement besoin, et le plus simplement possible avec investissement minimal. Nous appelons PME/PMI les entreprises réalisant un chiffre d’affaires entre 50 millions et 2 milliards de dollars. Celles qui affichent de 75 millions sont adressées par le canal de revendeurs qui proposent l’installation et le déploiement.

Les autres sont suivies en direct par notre division de services professionnels. Aujourd’hui nos offres existent toutes pour les clients grandes entreprises et du haut du mid-market. Trois d’entre elles rencontrent un succès auprès de PME/PMI sur les fonctions PLM (gestion de cycle de vie des produits), EIM (gestion d’information d’entreprise), et CRM (gestion de la relation client. D’ici à juillet prochain, nous proposerons des versions PME/PMI des produits de Supply Chain Management, Human Capital Management, et Enterprise Performance Management.

Pour concevoir ces offres PME/PMI que nous appelons Business Additions, Infor ne se contente pas de brider les versions Enterprise. Nous réécrivons l’architecture du produit, et proposons un produit préparamétré et déployable en un maximum de 45 jours, contre neuf à douze mois en version Enterprise. Certes, les fonctions et la personnalisation sont plus limitées, mais l’entreprise pourra passer à la version supérieure sans rupture.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur