Des processeurs Intel Atom quadricœurs en 2013

Composants

Fin 2013, Intel devrait lancer des puces Atom intégrant jusqu’à 4 cœurs et un GPU particulièrement véloce. Des composants qui promettent d’être très performants.

Les fuites commencent à se multiplier sur la Toile quant à la sortie des futures puces Intel Atom Silvermont (cœur ValleyView) gravées en 22 nm, lesquelles feront partie de la plate-forme Bay Trail. Des processeurs et des SoC (System on Chip) seront proposés.

Au menu, des composants largement modernisés. En témoignent les spécifications des SoC :

  • 1, 2 ou 4 cœurs cadencés de 1,2 GHz à 2,4 GHz (un peu moins de 2 GHz dans la plupart des cas) ;
  • jusqu’à 8 Go de DDR3 1333 double canal (éventuellement ECC, mais en mono canal) ;
  • une architecture 64 bits, avec support matériel de la virtualisation ;
  • un GPU quadricœur capable de gérer deux écrans (avec sorties HDMI et VGA) ;
  • un outil de décodage matériel des vidéos (charge CPU de moins de 5 % en HD) ;
  • un module d’accélération des opérations de sécurité (chiffrement, DRM…) ;
  • un vaste ensemble d’entrées/sorties : Sata 2, USB 3.0, Gigabit Ethernet…

Les performances de ces SoC devraient grimper en flèche par rapport à leurs prédécesseurs, et ce aussi bien en terme de puissance brute que graphique. Le GPU est en effet donné comme 4 à 7 fois plus rapide que celui intégré dans les SoC Atom E600.

De multiples utilisations

Intel ne cache pas les visées de cette future offre : systèmes multimédias embarqués (automobile, set-top box, etc.), produits spécialisés (industrie, médical, etc.), ou même terminaux mobiles (tablettes, netbooks, etc.).

À ce titre les cœurs ValleyView seront déclinés en quatre gammes aux caractéristiques adaptées :

  • ValleyView-I : applications industrielles ;
  • ValleyView-T : terminaux compacts ;
  • ValleyView-D : applications desktop ;
  • ValleyView-M : netbooks.

Le support de la mémoire ECC permettra l’utilisation de ces puces dans des systèmes critiques, voire des microserveurs (même s’il est probable qu’une gamme Atom dédiée sera proposée par Intel pour les serveurs).

De quoi contrer l’avancée des puces ARM. Reste un problème de taille : celui de la disponibilité effective de cette offre. Les processeurs et SoC Silvermont ne sont en effet pas attendus avant le quatrième trimestre 2013.

D’ici là les ARM Cortex-A15 seront largement disponibles, les offres 64 bits devant leur succéder dès 2014. La concurrence promet donc d’être rude.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur