Intel IDF: la santé, nouveau focus d’Intel

Régulations

Le géant des semi-conducteurs ne pouvait ignorer ce secteur, à la fois gros consommateurs de technologies, marché d’avenir, mais aussi domaine où ses compétences peuvent servir l’humanité

San Francisco- La santé, ce sont 260 millions de personnes âgées suivies en établissements spécialisés, plus de 160 millions de patients hospitalisés ou suivis médicalement dans le monde, dont 75 % à 85 % souffrent de maladies chroniques, et 200 000 hôpitaux qui offrent plus de 18 millions de lits.

On imagine bien que ce marché ne pouvait laisser indifférent Intel, concerné au premier chef à la fois dans le domaine administratif – avec par exemple aux États-Unis 90 % des 30 milliards de transactions médicales annuelles qui s’effectuent via des mails, des fax ou le téléphone – et par le traitement et le stockage des données. Ainsi, toujours aux Etats-Unis et en 2015, un cinquième des dépenses globales de la nation sera consacré au domaine médical. Pourtant, ce dernier souffre d’un mal chronique avec la réduction de ses effectifs, qu’il s’agisse des infirmières, des médecins ou des pharmaciens. Mais le fondeur est aussi particulièrement concerné par ses compétences technologiques qui vont représenter un appui considérable aux services médicaux, aussi bien dans le diagnostic que dans la gestion des dossiers et dans le suivi des paiements. Les plates-formes d’Intel représentent donc une opportunité certaine pour le corps médical. La puissance de la technologie dual core, la sécurité des plates-formes d’Intel, la connexion wireless (sans fil), le partage et le traitement des données, sont des domaines sur lesquels le fondeur peut imposer sa vision. Nous ne reviendrons par sur les solutions informatiques classiques qui sont le support des applications de type ERP ou de type suivi du dossier médical. C’est un domaine sur lequel les technologies d’Intel s’expriment depuis longtemps. Le fondeur en revanche a profité de l’IDF pour présenter ces dernières nouveautés dans le domaine de la santé. Ainsi a-t-on pu voir un nouveau concept d’ordinateur portable dédié à la médecine. Il se présente sous la forme d’une tablette avec une poignée intégrée, donc pilotable à partir d’un stylet. Il présente une particularité étonnante, celle de ne disposer d’aucune connexion physique afin d’assurer l’isolement complet de la machine qui peut ainsi être désinfectée sans lui faire courir le moindre risque. Une station permet de le recharger par induction. Et la machine reste mobile, communicant à partir de technologies sans fil. Le ‘Healthcare Tablet‘, c’est son nom de code, dispose d’une caméra qui permet par exemple de prendre des photos du patient. Il dispose aussi d’un lecteur de code-barres, pour par exemple enregistrer un médicament ou permettre des saisies spécifiques qui auront été codifiées pour les différents services. Et les éditeurs spécialisés commencent à développer des applications autour de ce concept. Fidèle à sa nouvelle stratégie de plate-forme, ce produit répond à une série de critères établis avec des professionnels de la santé : mobilité, mais un choix d’ondes de communication qui n’interfère pas avec les équipements médicaux ; ‘no noise‘, l’appareil est silencieux ; autonomie, avec une durée de vie de la batterie allongée via les technologies embarquées. Mais aussi le contrôle de la contamination, et la possibilité d’être désinfecté ; l’interprétation des senseurs médicaux ; le contrôle du ‘close loop‘ ; et l’automatisation des fonctionnalités, avec en particulier un ‘cockpit’ d’information. Parmi les senseurs en cours de développement ou d’adaptation, Intel a démontré un stéthoscope ‘wireless’. En l’appliquant sur la poitrine du patient, le médecin peut écouter et amplifier le c?ur, enregistrer le son et surtout se faire seconder par une panoplie logicielle, pour analyser le souffle au c?ur par exemple. Comme l’a rappelé Doug Bush, VP et CTO de la division Digital Hearth d’Intel, “Nous cherchons à créer de nouveaux modèles d’usage et regrouper la profession autour de standards“. Les débuts d’Intel dans la santé sont prometteurs?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur