Intel : les ventes bondissent et le bénéfice double

Cloud

Le premier fabricant mondial de microprocesseurs enregistre un bond trimestriel de ses ventes de 20% et a presque doublé son bénéfice net. Mais quelle sera la réaction du marché?

Les résultats trimestriels d’Intel étaient très attendus, et ils n’ont pas déçu, bien que… Le premier fabricant mondial de microprocesseurs enregistre au premier trimestre 2004 un spectaculaire bond de ses ventes de 20%, à 8,09 milliards de dollars, sur une période pourtant réputée pour être plutôt calme.

Du coup, le bénéfice net du groupe a presque doublé, passant en un an à 1,73 milliard de dollars, soit une progression de 89%. Quant à la marge brute d’Intel au premier trimestre, elle est de 60,2%, inclus l’accord amiable conclu fin mars avec Intergaph, qui a entraîné une provision de 162 millions de dollars pour un paiement de 225 millions, le solde devant être amorti sur cinq ans. La reprise du marché informatique Le CEO Craig Barrett a indiqué dans un communiqué que “Les résultats du premier trimestre d’Intel témoignent d’une saine croissance des recettes et des bénéfices par rapport à l’an passé, grâce à l’amélioration des dépenses en technologies de l’information à travers le monde“. Le marché profite en effet de la reprise des investissements en informatique pour anticiper ses commandes de composants et de processeurs, ce que le fondeur accompagne par la sortie de nouveaux produits (voir nos articles). Pour Intel, la technologie des 90 nanomètres s’annonce comme un moteur de croissance. Après les processeurs pour ordinateurs, Craig Barrett a indiqué que “les premiers produits pour terminaux mobiles et serveurs” sous cette technologie seront disponibles dès le second trimestre. Des prévisions optimistes pour 2004 La division Architectures, qui englobe la production de processeurs, chipsets, carte mères, ainsi que les tout récents produits grand public, a réalisé un chiffre d’affaires de 7,025 milliards de dollars, en progression de 21,7%, et un résultat d’exploitation de 3,015 milliards de dollars, en progression de 58%. La division Communications Group, qui englobe les mémoires flash, les équipements d’accès sans fil et les composants pour la téléphonie mobile, voit son chiffre d’affaires progresser de 13,4% à 1,065 milliards de dollars, mais enregistre une perte d’exploitation presque stable à 219 millions de dollars. Pour le deuxième trimestre, Intel mise sur la continuité de sa progression, avec des ventes comprises entre 7,6 et 8,2 milliards de dollars, et une marge brute avoisinant les 60% à plus ou moins deux points. L’objectif de marge brute pour 2004 est maintenu à 62%, plus ou moins deux points. Les déceptions attendues du marché

Quelle sera la réaction du marché aux résultats d’Intel ?

Ces derniers sont conformes aux attentes du marché, mais les investisseurs ont toujours fait preuve d’ingratitude, car ils attendent toujours plus, toujours mieux. Ainsi par exemple, le bénéfice du premier trimestre 2004 ressort à 26 cents, alors que le consensus s’établissait à 27 cents. Que le recul de 1 cent soit imputable à la provision ‘Intergraph’ , soit, mais en période de tension, les investisseurs n’apprécient pas. L’évolution du titre sera à suivre avec attention dans les prochains jours.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur