Investissements IT : le Brexit profite à la France et à l’Allemagne

LegislationRégulations

Dans le domaine des nouvelles technologiques, les investissements ont considérablement baissé en 2018 outre-Manche et ce sont l’Allemagne et la France qui en profitent.

Les derniers chiffres publiés par London & Partners et PitchBook montrent que les entreprises britanniques liées au secteurs des nouvelles technologies ont collecté, en 2018, 2,5 milliards de livres sterling, soit 2,8 milliards d’euros, dont 72% concernent uniquement les entreprises basées à Londres.

Si le Royaume Uni demeure numéro 1 pour attirer les investissements en capital-risque et d’introductions en bourse dans le domaine technologique, la menace du Brexit est évidente par rapport aux chiffres de 2017 avec une baisse de 20% !

Paris regagne des points sur les IPO

Toujours selon les données recueillies par London & Partners, c’est Berlin qui profite de cette sinistrose avec plus d’un milliard d’euros investis dans la capitale allemande. C’est plus du double par rapport à 2017 !

Même embellie à Paris avec 891 millions d’euros injectés dans les entreprises, contre 630 millions l’année précédente.  Selon Pitchbook, Paris a été le théâtre de huit introductions en bourse, ce qui la place au deuxième rang européen, derrière Londres (17) mais devant Berlin (6).

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur