JavaOne 2009 : un festival de surprises

Logiciels

La session d’ouverture de la JavaOne 2009 a réuni des intervenants prestigieux

San Francisco.- Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’allocution d’ouverture de la JavaOne 2009 de San Francisco aura été riche en rebondissements. La première partie fut prise en main par Jonathan Schwartz, CEO et président de Sun Microsystems.

Ce dernier a rappelé les chiffres clés de la plate-forme Java : 1 milliard de postes clients, 2,6 milliards de terminaux mobiles et des millions de set-top boxes et de lecteurs Blu-ray. Le tout est soutenu par une communauté de plus de 6,5 millions de développeurs.

eBay utilise Java sur l’ensemble de sa plate-forme, tout comme RIM dont les BlackBerry s’appuient entièrement sur Java. Verizon Wireless renforce son engagement envers cette plate-forme et les premières applications interactives sur disque Blu-ray commencent à faire leur apparition. Bref, le monde Java se porte bien et son marché (potentiel comme réel) n’aura jamais été aussi vaste.

Jonathan Schwartz cède alors la parole à James Gosling, vice-président et Sun fellow, qui fera un point sur JavaFX et sur la première application phare de Sun écrite avec cette technologie, le Java Store. Mais nous aurons l’occasion de revenir sur cette actualité chargée dans le cadre d’un prochain article.

jonathanschwartz.jpg

Oracle va investir massivement dans Java

Vient alors l’arrivée surprise de Scott McNealy, cofondateur et ancien PDG de la firme. Contre toute attente, il s’exprime clairement sur l’acquisition de Sun par Oracle. Il rappelle ainsi que l’ensemble du middleware de la firme est programmé avec la technologie Java. « Le couple Sun/Oracle est une bonne combinaison. »

Pour appuyer sa démonstration, Scott demande à un invité de venir le rejoindre. Stupeur, c’est Larry Ellison, cofondateur et CEO d’Oracle qui monte sur scène. « Il n’y aura pas de changements dans le‘business model‘ de Java », déclare-t-il. Grand ouf dans la salle et applaudissements nourris. C’est sans aucun doute le moment fort de ce keynote. « Tous nos logiciels, hormis notre base de données, sont basés sur Java. Nous comptons investir largement dans cette technologie et multiplier les actions en faveur de la communauté. »

Quid de JavaFX ? « Cette technologie ouverte est essentielle. Nous ne pouvons que remercier James Gosling de nous sortir enfin de la spirale infernale des applications AJAX. JavaFX sera utilisé massivement en interne… et ailleurs. »

Larry Ellison confirme également son intérêt pour les terminaux internet mobiles. « Il est tout à fait envisageable d’espérer voir dessmartphonesou desnetbookssous marque Sun/Oracle. » Voilà qui serait surprenant, quoique pas forcément inconcevable (qui se souvient des Network Computers ?).

Au final, le discours est rassurant pour les utilisateurs Java (mais sans grosse surprise, Oracle ne cachant pas son intérêt pour cette technologie). Reste à espérer que la firme ne misera pas tout sur cette plate-forme, en abandonnant au passage le reste du catalogue de Sun : les serveurs, les solutions de stockage, les processeurs SPARC, Solaris, OpenOffice.org, VirtualBox, MySQL…

__

(photo DR: DF ). Larry Ellison, (à gauche), invité surprise de Scott Mc Nealy, Sun Microsystems), ce 2 juin à San Francisco

larryellisonetscottmcnealy.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur