Joost entre sur le web chinois

Régulations

Grâce à la création d’une joint venture avec le groupe hongkongais TOM, le service en ligne a pu bénéficier d’une autorisation de diffusion

Malgré un décollage des plus pénible, Joost devrait pouvoir opérer sur le très surveillé mais très juteux réseau internet chinois. Selon Reuters, le service de télévision en ligne a lancé une co-entreprise avec le groupe TOM, propriété du milliardaire hongkongais Li Ka-Shing qui propose un portail très populaire dans l’Empire du Milieu.

Joost, le service de télévision en ligné créé par Janus Friis and Niklas Zennstrom (créateur de Kazaa et Skype) avait lors de sa création suscité la curiosité des grands groupes de l’audiovisuel. Basée sur un système de peer-to-peer, la plate-forme permet, à l’instar de Kazaa, un échange de contenus. La possibilité de mettre en pause un programme et les options de personnalisation imposent Joost comme un service de télévision en rupture avec le modèle traditionnel.

Le site, grâce à des accords obtenus avec Viacom, Warner ou Sony, a obtenu l’autorisation de diffuser des contenus à forte valeur ajoutée. Néanmoins, confronté à des difficultés croissantes, le groupe avait décidé, au mois d’avril dernier de recentrer son activité aux Etats-Unis.

L’Empire du Milieu pourrait, de fait, servir de puissant levier à une société à la recherche de reconnaissance. Et de public. Dans cette co-entreprise, TOM fournira les contenus et la publicité locale, tandis que Joost apportera sa technologie de diffusion.

Toutefois, la Chine reste un marché problématique. La Toile, verrouillée par les autorités communistes, a fait à de nombreuses reprises l’objet de restrictions. Pour mémoire, lors de la répression des manifestations tibétaines au mois de mars dernier, l’accès au site YouTube s’était vu limité.

Pékin, toujours soucieuse d’assurer la “pureté” morale et politique du Web, délivre au compte goutte les licences de diffusion. Au mois de juin dernier, le gouvernement chinoise délivrait 247 licence, dont une pour le groupe TOM. D’où le rapprochement opéré par Joost.

L’ouverture prochaine des JO de Pékin pourrait fournir à Joost une occasion inespérée de s’imposer comme la télévision de la Toile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur