Kodak Info Activate : la dématérialisation avec SharePoint

Logiciels
Kodak Info Activate dématérialisation © xzserg - Shutterstock.com

Avec sa solution de dématérialisation Info Activate, intégrée dans SharePoint 2010, Kodak se propose d’accompagner les entreprises dans le traitement et l’intégration des documents papier au sein des flux de production.

Avec Info Activate, solution collaborative de numérisation intégrée dans SharePoint 2010, Kodak prétend accompagner les entreprises dans le traitement des documents papier, de leur numérisation à leur intégration au sein des flux de production.

Info Activate clarifie l’organisation des tâches en instaurant une hiérarchisation en fonction des processus métier. Elle les automatise au possible pour simplifier l’expérience utilisateur, articulée autour d’une interface graphique voulue intuitive, accessible, sans nécessiter d’apprentissage fastidieux. Un gain de temps et une réduction des coûts, selon Kodak, qui évoque un écosystème de « capture décentralisée ».

En effet, les politiques d’accès et les flux de production personnalisés (factures, bulletins de paie, contrats, échéanciers, etc.) que définissent les administrateurs informatiques sont applicables sans contraintes géographiques. Et pour cause : déployable sur site, Info Activate est également délivré en SaaS (Software as a Service).

Qu’importe le choix retenu, l’infrastructure en amont reste transparente pour l’utilisateur final, qui bénéficie en outre de plus-values technologiques brevetées par Kodak.

SharePoint, mais pas que

En tête de liste, Perfect Page améliore la finesse des images, offre un outil de reconnaissance optique des caractères (OCR), assure la collecte des métadonnées, travaille sur des réglages de résolution prédéfinis et gère plusieurs types de fichiers communs, dont le PDF, le RTF et le TIFF.

Quant à Sharepoint 2010, il apporte des fonctionnalités client léger, un système d’authentification centralisée et de monitoring par tableaux de bord, la possibilité d’intégrer des applications tierces et l’organisation de l’information sous forme de listes ou de bibliothèques, avec en complément un moteur de recherche.

Et Kodak de résumer : « Notre solution peut aider les entreprises […] à améliorer le partage d’informations, automatiser les processus papier, gérer les entrées, distribuer et rationaliser les flux de production ».

Via son réseau de partenaires, le groupe high-tech américain délivre une assistance technique à l’installation, une aide à l’intégration système et une formation expresse des salariés. Le premier pan d’une réorientation B2B aux dépens des activités d’imagerie grand public, secteur historique de Kodak.

Mais l’ex-géant de la photographie argentique a raté le tournant du numérique et se retrouve aujourd’hui au bout de la pellicule. Déclaré en faillite au mois de janvier et placé en redressement judiciaire sous la protection du ‘Chapter 11’, Kodak projette, pour conclure son exercice 2012, une charrette de quelque 3700 suppression de postes.

Crédit photo : © xzserg – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur