La Coupe du monde de rugby agite opérateurs et géants de l’informatique

Régulations

La compétition est une vitrine de choix pour des entreprises
friandes de démontrer leur savoir-faire

La coupe du mode de rugby suscite autant d’engouement chez les fans qu’au sein des entreprises. Opérateurs, SSII ou ténor de l’informatique figurent parmi les sponsors de la coupe du monde de rugby. Pour ces entreprises, l’intérêt est double : montrer un attachement commun à des valeurs et faire figure de société innovante. Comme pour le Mondial de foot, cette compétition suscite tout un tas d’initiatives technologiques de la part des sponsors comme Capgemini ou Orange. Pour devenir partenaire officiel, ces entreprise ont dû débourser 2,5 millions d’euros. Orange, la filiale de France Telecom, annonce un dispositif unique en Europe. Outre la fourniture de services complets aux organisateurs (voix, data), l’opérateur s’apprête à mettre sur pied un important dispositif permettant à ses abonnés de suivre le tournoi. L’opérateur, qui a déjà fait montre de son savoir faire sur le tour de France, s’appuiera une fois de plus sur le multi-écrans/multi-contenus : PC, TVIP et mobile. Les abonnés bénéficieront des temps forts de la coupe du monde, d’informations en quasi-simultané via le portail Internet mobile maison (WAP) et d’images d’archive. Pour autant, l’opérateur n’ait pas négocié avec la fédération pour obtenir la diffusion sur son portail de l’intégralité des matchs. La SSII française Capgemini n’est pas ne reste non plus. La société assurera entre autre la transmission des scores et des statistiques sur Internet, mais aussi l’intégration des outils et des logiciels liés à la gestion de la compétition. MSN de son côté (qui n’est pas partenaire officiel) a signé un partenariat avec L’Equipe. A la clef pour les internautes, un espace dédié et des informations de première main. Et Alexandre Michelin, Directeur éditorial et des contenus de MSN.fr ne s’y trompe pas : “(?) Notre objectif avec ce partenariat est d’asseoir toujours plus fortement notre position de média référent, sur le net comme dans le paysage médiatique français. Thomson, qui n’est pas non plus partenaire de la compétition, a choisi de poursuivre son partenariat avec la chaîne TF1. Le fabricant déploiera majoritairement du matériel haute définition.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur