La Grande-Bretagne veut aussi son Edvige

Régulations

La base de données stockerait les conversations téléphoniques, les e-mails et les habitudes de navigation sur le Web de tous les citoyens britanniques! Au nom de la lutte contre le terrorisme…

Le gouvernement britannique serait sur le point de constituer une gigantesque base de données destinée à surveiller les communications de tous les sujets de sa Majesté…

Selon le Times, le gouvernement aurait donné son accord de principe sur la constitution d’un méga-fichier regroupant les habitudes des internautes, les e-mails et les conversations téléphoniques de l’ensemble des Britanniques. Le projet coûterait 12 milliards de livres (plus de 15 milliards d’euros)!

Le système serait composé de mouchards chargés d’écouter les conversations de deux des plus gros opérateurs britanniques : British Telecom et Vodafone.

Le gouvernement britannique s’attend à une réaction particulièrement hostile face à ce nouveau projet. Les Britanniques s’étaient déjà montrés très réticents face à l’introduction de cartes d’identité dans un pays où elles demeuraient inexistantes.

Un projet de ce type risque de susciter une opposition au moins aussi violente. Les Britanniques ne devraient pas être favorables à l’idée de sacrifier une partie de leur liberté à la lutte contre le terrorisme et le crime, même si une telle mesure fait indéniablement partie des prérogatives de leur gouvernement.

Un tel programme suscite déjà de sérieuses craintes pour un autre motif. Depuis plusieurs mois, la Grande-Bretagne fait, en effet, figure de championne incontestée des pertes de données personnelles. Une telle gigantesque base de données n’est en rien à l’abri d’incidents de ce genre.

Et cependant, le projet semble déjà sur les rails. Le gouvernement aurait déjà dépensé 1 milliard de livres (1,2 milliard d’euros) pour la première étape.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur