Le jeune hacker ignorait qu’il piratait un labo nucléaire

Sécurité

Il avait été pris en flagrant délit: le jeune pirate détournait les ressources système du site pour stocker et renvoyer ses données

Le jeune londonien, âgé de 18 ans, ne savait pas qu’il avait pénétré le site du FNAL, un laboratoire fédéral travaillant sur des données militaires… Cet établissement, situé près de Chicago, est chargé de développer des recherches sur de futures armes nucléaires!

Durant deux semaines, en 2002, depuis son domicile à Londres, le jeune hacker avait détourné des ressources système de ce laboratoire: il y stockait des données et documents, qu’il envoyait à un petit groupes d’amis. La victime de cette effraction -le département américain de l’Energie- avait réclamé 38.000 dollars de dédommagements en raison du fait qu’une partie des équipements informatiques du Laboratoire avait été stoppé durant trois jours. Les faits remontent à l’année 2002, rapporte l’agence de presse Reuters. A l’issue du procès qui s’est déroulé ce 2 février, le jeune pirate, Joseph James McElroy, a été condamné à 200 heures de travaux collectifs. Une peine peu lourde que le juge a expliqué: l’adolescent n’avait pas porté atteinte à l’intégrité des données du laboratoire, dont il ignorait les missions. Norman Girard, Vulnerabilite.com (c)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur