Le processeur VIA Nano est le champion du chiffrement

Sécurité

Il est plus rapide dans ce domaine que le plus puissant des Core 2 Quad d’Intel. Un avantage certain pour les machines mobiles

Nous avions, dans un précédent article, montré que le processeur Intel Atom était peu adapté aux tâches de chiffrement. Selon nous, cela constituait (et constitue encore) une limite importante dans le cadre d’une utilisation au sein de produits mobiles professionnels, où le chiffrement des données – en particulier celles qui sont présentes sur l’unité de stockage de la machine – nous semblait crucial.

Visiblement, Richard Brown, vice-président du marketing chez VIA, est arrivé aux mêmes conclusions que nous. Il explique ainsi que “la protection des données et le vol d’identité, avec le vol des machines, sont des soucis amplifiés par la croissance du parc de l’informatique nomade, et c’est un domaine où le processeur Nano peut beaucoup aider”.

Nous présumions enfin que l’unité de chiffrement matérielle PadLock, intégrée au processeur VIA Nano, permettait d’atteindre des sommets en termes de performances. Ceci est aujourd’hui confirmé par des tests effectués à l’aide de SiSoftware Sandra 2009. Dans le domaine du chiffrement, un Nano cadencé à 1,3 GHz est 93 % plus rapide qu’un… Intel Core 2 Quad QX9770 à 3,2 GHz !

Le débit atteint ainsi les 765 Mo/s. Le rapport performance/prix est ici très avantageux, aussi nous ne serions pas étonnés de voir apparaitre le Nano dans des appliances réseau dédiées à la sécurité.

La compagnie a mis en ligne une vidéo promotionnelle . Celle-ci montre une version Nano de l’OpenBook. Comme nous l’avions suggéré (cela était toutefois prévisible), ce design de référence destiné à la construction d’ultraportables a rapidement adopté le nouveau processeur de la firme.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur