Le WebKit passe officiellement le test Acid3

Logiciels

Cette fois-ci, tous les critères sont remplis, y compris celui concernant la fluidité des animations

La dernièrebuilden date du WebKit passe le test Acid3 avec un score de 100, une première dans le monde des navigateurs web. Une version antérieure réussissait également ce prodige, mais le rendu n’était pas suffisamment fluide.

Ce test n’est pas une fin en soi, mais le passer avec succès est un excellent signe pour le support sans faille des applications web de nouvelle génération. De fait, l’Acid3 met à l’épreuve un nombre impressionnant d’éléments : feuilles de styles (CSS 2, 2.1 et 3), graphismes vectoriels (SVG, SVG animés et fontes SVG) et divers éléments du DOM2 (Document Object Model).

Il vérifie également que les moteurs HTML 4, XHTML 1.0 et ECMAScript sont au meilleur niveau. Enfin, il mesure le temps de passage du test (si ce dernier atteint la barrière fatidique de 100%).

Pour information, sous Windows, Firefox 3.03, Safari 3.1.2, Google Chrome 0.2.149.30 et Opera 9.52 obtiennent des scores de respectivement 71, 74, 78 et 84. Internet Explorer 7 (7.0.600.1.18000) se contente d’un simple 5 sur 100.

L’annonce est d’importance car le WebKit est adopté par nombre d’éditeurs. Apple l’utilise pour Safari, Google pour Chrome, Nokia pour le navigateur de Maemo, Adobe comme composant web de son environnement d’exécution AIR, etc.

Le WebKit est donc aujourd’hui un véritable standard industriel pour la création de navigateurs Internet. Le passage du test Acid3 est une excellente nouvelle. Il est également logique, de nombreuses compagnies participant à son amélioration.

Notez qu’avec SquirrelFish Extreme, le WebKit est aussi en passe de disposer du moteur JavaScript le plus rapide du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur