Legal Suite poursuit son développement

Cloud

L’éditeur du progiciel ‘créé par des juristes pour des
juristes’ connaît une forte progression de ses ventes. Il en profite donc
pour se lancer à la conquête de nouveaux territoires

Après le Canada où sa filiale à peine créée remporte ses premiers succès, Legal Suite a ouvert des bureaux en Belgique, se renforce en Suisse et s’intéresse à l’Espagne. Depuis sa création en 2000, Legal Suite a remporté de nombreux appels d’offres dans les secteurs public et privé (ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables, conseil général des Bouches-du-Rhône, CNRS, CEA etc.) Du coup, le groupe a décidé de renforcer son développement et a conçu un produit destiné à être commercialisé à l’international. L’ensemble des modules de la Legal Suite a été conçu autour d’une architecture à 2 niveaux : au coeur, un noyau générique consolidant toutes les fonctionnalités transverses et tout autour, une couche “métier” paramétrable selon les droits étrangers. “Au fur et à mesure de notre développement, nous nous sommes aperçus que les grandes organisations, quelle que soit leur localisation, étaient souvent confrontées aux mêmes problématiques : mieux gérer les risques juridiques et assurer une bonne gouvernance grâce à la traçabilité des actes d’affaires et des contrats (achats, assurances, brevets, etc.) avec toute la sécurité nécessaire. Notre solution est désormais multilingue” indique Patrick Deleau, p-dg de Legal Suite. Déjà présent en Suisse via un partenaire à Genève, l’éditeur a donc franchi une étape supplémentaire outre-Atlantique en créant LS Canada en 2006 et, en Europe, Legal Suite Belgium cette année. “La Belgique concentre un grand nombre de sièges sociaux d’entreprises européennes et représente un poids économique non négligeable, centre de décisions de nombreuses multinationales, ce qui justifie notre implantation là-bas d’autant que nous avons déjà plusieurs clients belges “, explique Bertrand Vincent, administrateur délégué de LS Belgium. Le groupe revendique une croissance de +33 % de son chiffre d’affaires et une hausse de 49 % des commandes par rapport à 2005. Son excédent brut d’exploitation atteint 40 % du CA, son résultat d’exploitation est en hausse de 51 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur