Les attaques de virus aux USA: incidents inquiétants

Sécurité

Blocage d’embarquements dans les aéroports, immobilisation de trains… Les attaques virales des trois derniers jours ont fait des dégâts surprenants

La prolifération des vers/virus sur certains réseaux ou sites de grandes organisations n’est pas passée inaperçue et aurait pu avoir des conséquences graves ces deux derniers jours. Le stade de la simple nuisance bureautique a été dépassé.

Ainsi, une compagnie de chemin de fer -CSX- la troisième sur l’Amérique du Nord, a été contrainte d’interrompre son service, ce 20 août. Une attaque virale est venue paralyser certains systèmes chargés de réguler la circulation des trains (1.600 convois sur la région Est du fleuve Mississipi). Ces perturbations ont eu des répercutions sur une compagnie soeur, Amtrak. Les retards des trains se sont échelonnés entre 40 minutes et plusieurs heures! De même, la compagnie aérienne Air Canada a été victime d’attaques virales qui ont paralysé partiellement ses systèmes de contrôle des billets lors de l’embarquement. Pour ne pas prolonger les retards en cascade, il a été décidé de procéder au contrôle manuellement. Les deux vers-virus les plus souvent rencontrés sont Blaster (alias Lovscan) et Sebig F: il se confirme que ce dernier aura montré un taux de propagation parmi les plus élevés, sinon le plus élevé de l’histoire des virus informatiques. Il est clair aujourd’hui qu’il exploite des routines destinées à réaliser des envois massifs de messages ou ‘spam’.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur