Les clients de PeopleSoft se disent inquiets

Régulations

Deux tiers des clients de PeopleSoft ne croient pas qu’Oracle va intégrer les produits de l’éditeur. Plus surprenant, un client d’Oracle sur deux pense de même

Le pessimisme domine chez les clients de PeopleSoft, après la prise de contrôle de ce dernier par Oracle (

lire nos articles). C’est ce que révèle l’étude d’InformationWeek auprès de clients des deux éditeurs. Les deux tiers des clients de PeopleSoft ne croient pas dans la capacité d’Oracle à intégrer les produits de l’éditeur dans ses propres applications. 30% sont parfois confiants dans cette capacité. Ils ne sont que 5% à y croire. Du coté des clients d’Oracle, c’est un constat proche. 51% n’y croient pas, 42% y croient un peu, et ils ne sont que 7% à y croire vraiment. Dans ces conditions, Oracle pourra-t-il réussir l’intégration de PeopleSoft ? Cette réussite est possible, mais elle dépendra de la qualité du service qu’Oracle consacrera aux produits de PeopleSoft, ainsi qu’à ceux de JD Edwards. Pour 46% des clients PeopleSoft, mais aussi Oracle, service et support sont le rôle le plus important qui incombe à Oracle. 33% attendent qu’Oracle conserve les compétences de PeopleSoft. 6% citent les outils d’intégration et 6% les options de licences. Pour le moment, l’étude révèle que la majorité des clients de PeopleSoft sont prêts à accorder une chance à Oracle. 61% d’entre eux vont attendre la publication du programme de mises à jour de l’éditeur avant de se prononcer, et d’envisager d’adopter d’autres solutions. Ils ne sont que 11% à déclarer qu’ils ne vont pas attendre? Quoi qu’il en soit, si les avis sont partagés quant à l’impact de l’OPA sur leur activité, un consensus se dégage pour déclarer que cet impact sera négatif sur la stratégie d’applications de leur organisation. Négatif pour 40% et très négatif pour 16% des clients interrogés. Sans impact pour 30% d’entre eux et positif pour 14%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur