L’iPad a-t-il tué le marché des netbooks?

Cloud

Fortune estime que le succès de l’iPad a eu un impact négatif sur les ventes de netbooks. Info ou intox ?

Selon nos confrères du magazine Fortune, la croissance des ventes de netbooks est en chute libre aux États-Unis. Ils expliquent ce phénomène par l’arrivée de l’iPad d’Apple. Un argument biaisé à plus d’un titre.

Tout d’abord, il convient de rappeler que les netbooks et l’iPad adressent des marchés très différents, leurs seuls points communs étant leur autonomie et leur faible poids. Rapprocher la baisse des ventes des ultraportables économiques à la montée des terminaux Apple semble donc réducteur. Rien ne prouve en effet que les deux évènements sont corrélés.

Mais y a-t-il une réelle baisse des ventes de netbooks ? Pas vraiment : sur l’année 2009, des taux de croissance à trois chiffres ont été constatés, mais cela est d’autant plus logique que le marché des ultraportables économiques était quasi inexistant en 2008. Ce phénomène fausse bien évidemment les chiffres de 2009 et ne pourra en aucun cas se reproduire en 2010.

Reste que les netbooks ne proposent pas une puissance exceptionnelle, ce qui limite leur succès dans les pays riches, où les utilisateurs plébiscitent aujourd’hui les ultraportables CULV, plus puissants et suffisamment abordables. Ce sont bel et bien eux les véritables concurrents des netbooks. Les machines à base de processeurs Atom demeurent toutefois très populaires dans les régions défavorisées… des zones où l’iPad et les portables CULV n’ont aucune chance de s’imposer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur