L'optimiseur “Fusion” d’AMD serait trop permissif

Sécurité

En version bêta, le logiciel d’optimisation Fusion d’AMD, censé accélérer les processeurs, désactiverait les antivirus et autres outils de sécurité

Le principe de Fusionest intéressant sauf lorsqu’il déroge aux règles de sécurité. Une phrase lapidaire que les développeurs d’AMD auraient dû prendre en compte. Pour cause, le logiciel est chargé de désactiver des services afin de maximiser les capacités de la machine. Dans sa logique, plus il y a de services activés, plus la machine est lente.

Néanmoins, Fusiondésactiverait à ce titre, certains outils de sécurité sans en prévenir l’utilisateur. La société avertit en toutes lettres de la menace : “Cet outil peut désactiver vos softs de sécurité ou d’Antivirus et affecter la stabilité ou la sécurité entière de votre système“. Charmant programme.

Selon un porte-parole du fondeur, cette mise en garde ne serait qu’une condition imposée par son département juridique d’AMD. Mais il admet que “dans certains cas, un firewall ou un antivirus peut être mis au repos sans volonté de la part de l’utilisateur. Si cela arrive, c’est bien que Fusion fait son office puisqu’il analyse les applications qui ne sont pas utilisées. Ces interruptions peuvent exister, même si nous n’en avons pas encore vu d’exemples concrets“.

Le logiciel permet donc d’optimiser les performances des PC, surtout s’ils disposent de composants AMD et même si de nombreuses applications de Fusionn’en utilisent pas (fonctions économie d’énergie, par exemple).

Afin de conserver son mode de fonctionnement, même pour les outils de sécurité, le fondeur aurait déjà trouvé la solution. Il va établir une liste noire

des services critiques que le “Fusion for gaming” ne devra pas désactiver. Simple, encore fallait-il y penser.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur