Lucent est encore en difficulté

Cloud

L’équipementier a publié un avertissement sur ses prochains résultats. Les deux premiers trimestres étaient déjà médiocres

Rien ne va plus pour Lucent. Après deux premiers trimestres en baisse (lire notre article), l’équipementier américain a lancé ce lundi un ‘profit warning’ pour son troisième trimestre fiscal qui se termine le 30 juin.

Lucent Technologies, a prévenu que ses comptes du trimestre seront inférieurs aux attentes en raison de la baisse des ventes d’équipements de réseaux mobiles en Amérique du Nord.

Le groupe annonce s’attendre à une baisse de son bénéfice à environ deux cents par action contre sept cents sur la période correspondante l’an dernier

Son chiffre d’affaires serait de 2,04 milliards de dollars pour le troisième trimestre contre 2,34 milliards un an plus tôt.

Les analystes financiers tablaient jusqu’à présent sur un bénéfice par action de quatre cents et un chiffre d’affaires de 2,33 milliards selon Reuters Estimates.

De son côté, son partenaire de fusion Alcatel a fait état d’un chiffre d’affaires d’environ 3,38 milliards d’euros au deuxième trimestre, en hausse de 7,5%, en données préliminaires.

Citigroup, cité par Reuters, estime que cette mauvaise passe pour Lucent ne remet pas en cause la rationalité de la fusion entre les deux équipementiers télécoms et que des précisions apportées sur les synergies devraient rassurer. En revanche, le changement de fonction de Mike Quigley, qui perd son poste de directeur exécutif pour devenir directeur technique et responsable de la stratégie suscite des interrogations.

Alcatel et Lucent espèrent boucler leur fusion de 14 milliards de dollars dans les six à douze mois. Ils prévoient de supprimer environ 8.800 emplois, soit 10% de leur main d’oeuvre.

Alcatel possédera 60% du capital de la nouvelle entité, dont le siège sera établi à Paris. La directrice générale de Lucent, Pat Russo, prendra la tête de la nouvelle société.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur