Mandriva se fait une place au Nigéria, au grand dam de l’OLPC

Régulations

Les pingouins quittent le grand froid pour s’installer sous le soleil d’Afrique…

L’éducation nationale nigériane annonce qu’elle a choisit les PC classmates ou “compagnon de classe” de la marque Intel, avec le système d’exploitation Mandriva Linux, un OS réalisé par des équipes parisiennes…

L’éditeur open source va travailler en partenariat avec Intel-Corporation et Technology Support Center Ltd. pour fournir 17.000 ordinateurs Intel-powered classmates au pays qui semble préférer cette configuration à l’OLPC, le PC à 200 dollars du MIT (lire notre encadré).

Ce sont des enseignants, parents et écoliers qui se serviront des PC Intel-powered classmates. Les étudiants les utiliseront pour leur formation IT et pour les aider dans leurs recherches. Par ailleurs, les enseignants s’en serviront pour améliorer leurs connaissances informatiques et mieux suivre le travail des étudiants.

Rappelons que l’Intel-powered classmate PC est un petit ordinateur portable spécialement étudié pour les enfants des classes primaires dans les pays des marchés émergents. Livré au mois de mai 2007, cet ordinateur sert actuellement de pilote dans plus de 25 pays. Le Nigeria est le premier pays à utiliser ces machines dans ses écoles.

Les PC classmates fournis au Nigeria seront équipés d’une version personnalisée de Mandriva Linux 2007 basée sur la technologie Mandriva Flash. Ils utilisent un processeur Intel de faible consommation pour une meilleure performance et une plus longue durée de vie de la batterie. Ces PC portables sont dotés d’une capacité de flash interne de 2 GB, d’une application WiFi ainsi que des applications anti-vols, gestion de classes et d’un filtrage de contenu.

Cette édition a été adaptée au matériel de PC classmate avec un lanceur unique qui rend plus facile l’accès aux applications les plus utiles.

“Nous sommes enchantés de participer à ce projet avec nos partenaires pour apporter au Nigeria Mandriva Linux et ses applications open source. Cette opération consolide notre coopération avec Intel sur les classmates PC et valorise notre présence dans un pays tel que le Nigeria,”affirme David Barth, CTO et vp de la division grand public de Mandriva.

OLPC où es-tu?

Si le gouvernement nigérian ne semble pas avoir été séduit par l’offre faite par le projet OLPC (One Laptop per Child) qui a pour ambition de fournir les pays émergents d’ordinateurs au prix de 200 dollars, d’autres pays semblent conquis par cette proposition et cela malgré une révision à la hausse du PC de 100 à 200 dollars.Reste que les objectifs de Nicholas Negroponte, et du MIT (Massachusetts Institue of Technology) sont loin d’être atteints. Ces derniers comptaient sur environ 3 millions d’OLPC en commande dans une dizaine de pays émergents. Or, selon nos informations seulement trois pays ont passé commande – le Pérou, l’Uruguay et la Mongolie et cela pour moins de 200.000 OLPC, dont 100.000 pour l’Uruguay. Autant dire que l’initiative “humanitaire” est en passe de se transformer en véritable “calvaire”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur