Marché des smartphones : le nouveau SoC Atom d’Intel intègre une stratégie

Composants

Alors que les constructeurs ont dévoilé des processeurs d’application destinés aux futures générations de smartphones haut de gamme, Intel a présenté un nouveau SoC pour les smartphones low-cost. Le constructeur basé à Santa-Clara entend ainsi augmenter rapidement ses parts de marché dans ce secteur.

Après avoir lancé ses premiers SoC à architecture Medfield pour smartphones en 2012, Intel a levé le voile sur sa nouvelle plate-forme Atom pour smartphones lors du dernier CES.

Si l’Atom Z2580 à architecture Clover Trail sera bien embarqué dans l’impressionnant Lenovo K900 cette année, c’est l’Atom Z2420 basé sur l’architecture Lexington, proche de Medfield, qui a attiré toute l’attention lors du CES 2013.

Une puce en forme de stratégie

Contrairement aux Snapdragon 600 et 800 de Qualcomm, au Tegra 4 de Nvidia ou autre Exynos 5 Octa de Samsung, la nouvelle plate-forme Atom du constructeur américain n’aligne pas les superlatifs.

Le processeur intégré dans le Z2420 est cadencé à une fréquence plus basse que celles des Z2460 et Z2760 (1,2 GHz contre respectivement 1,6 GHz et 2 GHz). Il s’agit d’un processeur simple cœur supportant toutefois l’hyperthreading (2 cœurs logiques). Le processeur graphique PowerVR SGX540 d’Imagination Technologies reste, lui, cadencé à 400 MHz.

Il s’agit là d’une puce destinée aux smartphones low-cost. Ces derniers vont représenter dans les prochaines années le levier de croissance principal du secteur des smartphones. Les pays émergents sont très demandeurs de ces produits à faible prix offrant toutes les fonctionnalités.

Les bas de gamme, principal levier de croissance des smartphones

Selon IHS, les livraisons de smartphones bas de gamme vont presque tripler (rapport de 2,71) entre 2012 et 2016 pour passer de 206 millions à 559 millions d’unités livrées.

Ainsi, les prévisions tablent sur un taux de croissance annuel composé (TCAC) des livraisons de ces smartphones de 51% entre 2011 et 2016. En comparaison, les livraisons de smartphones haut de gamme vont croître avec un TCAC de “seulement” 12% durant cette même période.

Ce sont les pays émergents qui sont les plus demandeurs de smartphones bas de gamme et ce sont ces mêmes pays qui offrent les perspectives de croissance les plus importantes de croissance au marché global des smartphones.

Intel à la conquête de parts de marché des SoC dans les pays émergents

Parmi ces pays, on trouve en premier lieu la Chine avec un TCAC pour le marché global des smartphones de 8% de 2011 à 2016. Les autres pays de la zone Asie-Pacifique suivent de très près avec un TCAC estimé de 6%.

Puis, dans leur sillage, on devrait trouver combinés, l’Europe de l’Est, l’Afrique et le Moyen-Orient avec un TCAC de 5%. À titre indicatif, dans le même laps de temps, le TCAC pour l’Amérique du Nord devrait atteindre les 4%.

Pour l’heure, Intel a une portion congrue des parts de marché du secteur des processeurs d’applications pour smartphones, un marché dominé par Qualcomm.

Toutefois, la stratégie d’une plate-forme Atom pour smartphones bas de gamme pourrait se révéler payante puisque les pays émergents vont largement peser dans la croissance des livraisons de smartphones. Elle entrainera dans son sillage les livraisons de SoC et de puces baseband. Dans ce dernier domaine, Intel occupe une honorable troisième place.

Mais à y regarder de plus près, sa part de marché au troisième trimestre 2012 était de 8,4% à comparer aux 53,6% de Qualcomm.

Présent dans le secteur de la mobilité avec des SoC performants, l’Atom Z2760 (double cœur à architecture Clover Trail et GPU PowerVR SGX545) étant le plus puissant, Intel débute l’année 2013 sans roulement de tambour dans un secteur où la société vise une place de leader à moyen terme.

À l’avenir, Intel pourra également s’appuyer sur sa future architecture Bay Trail et une finesse de gravure de 22 nm.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur