Mega contrat entre Vanco et Swisscom

Cloud

D’une durée minimale de dix ans, ce partenariat renforce encore un peu plus les positions de l’opérateur virtuel britannique

Pour Swisscom autant que pour Vanco, il s’agit d’un accord historique. Les deux groupes se sont engagés sur dix ans avec une période d’exclusivité de 5 ans. Il s’agit pour le suisse d’étendre son offre au-delà des frontières de la Suisse et du Liechtenstein. Vanco poursuit donc sa croissance et Swisscon élargit son champ d’action.

“Nous avons trouvé en Vanco le partenaire idéal pour offrir à nos clients multinationaux en Suisse un large éventail de services destinés à la gestion de leurs solutions de communication de bout en bout et à un niveau mondial”, explique René Fischer, président Directeur Général de SwisscomSolutions Ltd. “De plus en plus, nos clients multinationaux souhaitent avoir affaire à un seul interlocuteur pour tous leurs réseaux d’entreprise” a?t-il ajouté. Swisscom a souligné que cet accord lui permettrait d’optimiser ses coûts, de proposer des solutions complètes de bout en bout, de garantir une disponibilité élevée du réseau et une qualité de service. Vanco récolte les fruits de son positionnement, à savoir un opérateur virtuel. Explications: il conçoit, met en place et exploite des réseaux mondiaux d’entreprise (liaisons inter-sites), sans posséder l’infrastructure sur laquelle ils reposent. Le modèle VNO offre la liberté aux clients de passer facilement d’une technologie à une autre ou d’un opérateur à un autre selon l’évolution de leurs besoins. La recette a du succès, les résultats du britannique le prouvent (voir notre encadré). “La priorité absolue accordée au service à la clientèle, le coût le plus bas sur la durée de vie du contrat, et la flexibilité maximale sont les avantages essentiels du modèle VNO” explique Allen Timpany , p-dg de Vanco. Siemens, IBM/Lloyds TSB, British Airways, Ford Motor Company, Accor et Avis Europe, notamment, figurent parmi les clients de Vanco. La société britannique a connu une croissance moyenne annuelle (Compound Annual Growth Rate – CAGR) supérieure à 35% ces cinq dernières années. Avec cette union, l’opérateur suisse devient le premier fournisseur européen de Télécom à s’associer mondialement avec un opérateur de réseau virtuel (VNO). Vanco présente des résultats records

Sur le semestre fiscal, clos au 31 juillet 2005, Vanco fait état d’un chiffre d’affaires en hausse de

25% à 60 millions de livres soit 84 millions d’euros (2004 : 48,1 millions de livres). La marge brute est en hausse à 33,8% (2004 : 32,2%). Le groupe présente un résultat d’exploitation en hausse de 73% à 4,7 millions de livres soit 6,58 millions d’euros (2004 : 2,7 millions de livres). Le carnet de commandes est en hausse de 33% à 274,9 millions de livres soit 384,86 millions d’euros (2004 : 206 millions de livres). La trésorerie a doublé pour atteindre 7,4 millions de livres au 31 juillet 2005 (31 juillet 2004 : 3,7 millions de livres) La dette nette atteint 21,1 millions de livres (2004 : 17,5 millions de livres) dont 1,6 million résulte des récentes acquisitions. Sans tenir compte de l’effet des acquisitions, la dette nette s’élève à 19,5 millions de livres. Suite à l’acquisition d’Universal Access le 1er août 2005 la dette nette a augmenté de 12 millions de livres supplémentaires. Les chiffres ci-dessus sont présentés selon les normes IFRS (International Financial Reporting Standards).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur