Microsoft : dans S+S, lequel pèse le plus ?

Logiciels

Annoncer des services en ligne, hébergés par Microsoft, et revendus par les partenaires, c’est bien. Attention à ne pas les effrayer sur les logiciels

Houston – À l’enthousiasme de la veille, la journée d’hier a commencé par un cadrage stratégique indispensable et l’annonce de mesures d’accompagnement dans le temps. Bien que stratégique les Business Productivité Online Services restent une partie (forcément modeste aujourd’hui) de la stratégie Microsoft.

Dans S+S il y a bien Logiciel

« Il y a cinq ans, nous avons lancé la WPC (World Partner Conference) pour chacun d’entre vous puissent au mieux tirer profit des opportunités de marché grâce aux technologies et à l’innovation de Microsoft. Il est temps aujourd’hui pour nous tous de passer à l’étage suivant pour les cinq prochaines années ! »clame avec conviction Allison Watson, directrice adjointe du Worldwide Partner Group chez Microsoft, devant les partenaires Microsoft du monde entier.

Si le ton est ferme et assuré, il convient de ne pas inquiéter les partenaires, et de définir clairement les choses :« Notre objectif consiste à apporter à nos partenaires le meilleur modèle possible pour évoluer au mieux vers le software+service. Nous avons recherché la meilleure combinaison possible entre logiciel et service en ligne pour accroître le potentiel économique de nos partenaires. Nous annonçons d’ailleurs plusieurs nouveaux outils inclus dans notre MSPP (MS Partner Program) pour vous accompagner et vous aider à créer des opportunités.»

Plus tard dans la matinée, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, insiste clairement : « Notre vision combine d’excellents logiciels pour les PC, les équipements mobiles et les serveurs, avec la capacité d’Internet à offrir de nouvelles possibilités et expériences.» Les choses sont claires : le logiciel n’est ni mort, ni remplacé. Il s’agit bien d’une stratégie software+services. D’ailleurs, le logiciel devrait encore longtemps dominer l’équation… Les discussions avec des partenaires français et d’autres pays la veille prouvaient que cette mise au point s’imposait face à un début d’appréhension. D’ailleurs, chez Microsoft, de longues discussions et de nombreux débats ont eu lieu depuis plusieurs mois sur ces sujets. Une stratégie, ça se construit.

Favoriser l’acquisition client et le suivi des ventes

Le programme MSPP s’enrichira de nouveaux outils à destination des partenaires.« Pour vous aider à attirer plus de clients, nous faisons évoluer notre site “Solution Finder”, lancé il y a deux ans pour donner naissance à Microsoft PinPoint, actuellement en bêta-test. Sur les douze derniers mois, 30.000 solutions ont été référencées, et ont généré 200.000 contacts qualifiés (leads). Notre objectif avec PinPoint : 500.000 leads dans les douze prochains mois ! »annonce Allison Watson.

Toutefois, au-delà de l’effet d’annonce, la situation sera différente selon les pays.Ainsi dans l’Hexagone, où Solutions Finder regroupe 1.100 solutions, « BPOS ne sera déployé qu’au printemps 2009, et Pinpoint plutôt vers l’été suivant. Mais d’ici là, nous enrichirons sans cesse les fonctions de Solution Finder. Alors, la transition vers Pinpoint s’effectuera aisément, » assure Guylène Tarrazi-Prault, responsable Program Partner chez Microsoft France. Un premier aperçu est visible sur http://pinpoint.microsoft.com .

Par ailleurs, les outils de vente seront regroupés et “rhabillés”, mais ils ne seront disponibles sous cette nouvelle forme en France qu’après une indispensable adaptation aux pratiques et habitudes commerciales locales. Autre nouveauté à venir, Digital Forum permettra aux partenaires de déposer des vidéos de démonstration de leurs offres ( http://www.digitalforumtv.com ).

Cultiver le partage et accélérer la distribution

« Côté support, nous avons annoncé en juin la création de communautés techniques en ligne réservées aux partenaires Action Pack, Gold, Certified ou Windows Vista, » ajoute Guylène Tarrazi-Prault. « Enfin, via un accès à MSDN ils obtiendront au plus tôt les versions finales, sans avoir à attendre les DVD. Une mesure qui permet également d’éviter de graver et envoyer des dizaines de DVD dans de multiples langues, dont une grande partie n’est pas utilisée. »Outre le plaisir des informaticiens de se pencher au plus vite sur les nouvelles versions, cette mesure permet surtout de bien préparer ses équipes aux technologies et à la prise en main des solutions au plus tôt. Une mesure essentielle dans un contexte où chacun cherche à se différencier.

Microsoft enrichit donc ses programmes en apportant plus de valeur ajoutée et de réactivité. Attention néanmoins à ne pas générer une nouvelle frustration chez les partenaires impatients en leur présentant des nouveautés aussi tôt avant leur disponibilité.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur