Microsoft et le Nigéria ensemble contre le spam

Sécurité

Il s’agit de mettre en place des moyens techniques pour mettre fin aux campagnes de spams en provenance de ce pays

Qui a une boîte électronique est forcément tombé une fois dans sa vie sur ce type de proposition douteuse:

” Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour cette intrusion qui peut paraître surprenante à première vue d’autant qu’il n’existe aucune relation entre nous. Je voudrais avec votre accord vous présenter ma situation et vous proposer une affaire qui pourrait vous intéresser. Je me nomme MEITE SOUMAÏLA, né à Paris 14E (75), j’ai 19 ans, je suis Franco-Ivoirien et fils unique de mon Père Honorable MEITE LOCINE, qui était un grand producteur de café/cacao, très riche et puissant, empoisonné par ses associés lors d’un voyage d’affaires. Après la mort de mon père, ma mère détenait une attestation de solde bloqué et sécurisé à mon nom d’une valeur de ($12.500.000 DOLLARS USD) dans une banque ivoirienne. Ma mère ne pouvant plus supporter le décès de son mari (feu mon père) mourut 4 mois plus tard d’une hypertension artérielle dans une clinique privée à Abidjan. C’est ainsi au chevet de son lit, elle me remit tous les documents relatifs justifiant l’existence de ce compte bloqué que mon père m’a laissé comme héritage, elle me conseilla sagement de chercher un associé à l’étranger qui pourrait honnêtement me faire bénéficier de son assistance et sauver ma vie pour assurer mon existence. D’ailleurs, je vous donnerai 15% sur mes fonds, et 2%, serviront aux dépenses éventuelles qui seront effectuées. ” Ce type de spam (et ses variantes) est très rependu et fait même partie des spams historiques. Ils sont envoyés, en majorité, depuis le continent africain et notamment du Nigéria. Un pays qui ne dispose d’aucune loi contre le spam, on le comprend aussi, il a certainement d’autres problèmes plus prioritaires. Encore que. Car on apprend que le gouvernement du pays s’est associé à Microsoft afin de mettre en place des moyens humains et techniques ayant pour objectif de mettre un terme à ces campagnes. La firme de Bill Gates fournira son expertise aux membres de la nouvelle Commission des crimes financiers et économiques qui a déjà commencé son travail en effectuant des arrestations. Microsoft indique par ailleurs qu’elle dupliquera cette expérience dans d’autres pays.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur