Microsoft lance 'Bing' (ex Kumo) son moteur de recherche anti-Google

Logiciels

Le nom du nouveau portail est bien ‘Bing’. Il a une dimension encyclopédique… Modèle Wikipédia? Beaucoup d’ambitions

Cette fois, Microsoft semble avoir mis beaucoup d’atouts de son côté. On est au delà d’un semblant de retouches cosmétiques. L’enjeu est clairement de devenir l’alternative à Google. Et les arguments ne manquent pas.

Steve Ballmer a insisté sur les nouvelles ambitions, le lancement de ‘Bing’ ayant eu lieu sur la conférence D7 en Californie. Le géant de Redmond ne doit pas se rater: c’est la 4è mouture de son moteur derecherche, et cette fois doit être la bonne.

Adieu donc, le terme ‘Kumo’ (le ‘nuage’, en japonais, s’est dispersé…). Bienvenu à un terme qui sonne : ‘Bing’, qui n’est pas sans rappeler Yahoo! (sans point d’exclamation…).

Les premières impressions sont plutôt favorables. Le portail dispose notamment d’un “moteur de décision” (decision engine) permettant d’affiner “intelligemment” la recherche, au lieu de se perdre, comme sur d’autres portails, parmi les documents dont la seule pertinence est d’avoir été les plus… consultés.

Autre point intéressant, l’espace ‘Explore pane” (panneau d’exploration) placé à gauche, conduisant à des ‘web groups’ spécialisés du sujet recherché et qui, c’est malin, s’adapte au contenu émanant de la recherche en temps réel.

Autre atout, la fonction ‘Best match‘ qui sélectionne a priori ce qui paraît le mieux répondre aux critères et à l’orientation de la recherche.

Le ‘Quick preview‘ est également un point intéressant, de même que la fonction “Instant answers”.

Mais on retient, pour l’heure, le fait que, globalement, le portail a une dimension riche, disons “encyclopédique” non seulement dans son contenu mais dans son affichage.

Il est clair que Microsoft a beaucoup investi sur cette mouture, qui doit faire oublier le demi-échec de Live Search. Rien que pour la promotion, le géant s’apprête à investir entre 80 et 100 millions de dollars. Les toutes prochaines semaines diront si le pari a des chances d’être gagné. Mais bienvenue à la concurrence.. face aux positions dominantes!

La pente à remonter est très forte: la part de marché de Microsoft dans le ‘search’ ne serait que de 6%, selon certaines études récentes.

Il sera accessible dans le monde entier à partir du 3 juin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur