Microsoft parie sur le potentiel de son ERP Dynamics AX 2009

Logiciels

Des nouveautés autour d’un ERP plus intégré et intégrable, un environnement contrôlé et toujours une interface simple et ergonomique… Convaincant? 

Les atouts de la nouvelle moututre du logiciel intégré de Micosoft sont réels. Suffiront-ils à convaincre les partenaires, dernier kilomètre avant le client ?

Dans la gamme Dynamics, Microsoft propose trois produits : CRM 4.0 et les ERP NAV et AX. “Dynamics NAV s’adresse aux entreprises de moins de 1.000 employés, cherchant à unifier leurs solutions de gestion, tandis qu’AX cible plutôt les organisations de 100 à 7.500 employés. En France, nous comptons 1.800 clients NAV en France pour 69.350 dans le monde, et 200 clients AX pour 10.330 dans le monde“, explique Wim Delbeke, directeur des solutions Dynamics chez Microsoft France.

Or, 200 clients semblent un score bien peu élevé, et donc la France offre un potentiel… Microsoft vend ses solutions en mode indirect via des partenaires, tout de même au nombre de 160 pour les certifiés ! Ceux-ci seraient-ils plus intéressés par d’autres solutions, plus rentables en prestations de services ? Quoi qu’il en soit, l’éditeur annonce aujourd’hui une version qui a beaucoup évolué dans le sens des attentes des entreprises. Et Microsoft est passé en deux ans d’un à quatre centres de développement dédiés à Dynamics AX. Cela suffira-t-il à ce maillon incontournable des prestataires ?

Cible: des multinationales en quête de conformité

Clairement destiné aux entreprises à processus complexes de type international, AX 2009 est disponible en 40 langues. “ Une solution PME-PMI pour répondre aux besoins de projets allant de 20 à plus de 3500 utilisateurs” qui propose une suite modulaire complète : comptabilité et gestion, gestion financière, fabrication, gestion de la chaîne logistique, gestion des services, marketing et ventes, RH, décisionnel, conformité… Par ailleurs, il est localisé dans 36 pays, avec un suivi des réglementations nationales (comptabilité, fiscalité, finances…). Un atout essentiel pour ce type d’organisation. Sur la gestion des risques, AX 2009 propose un centre de conformité central (contrôles internes, indicateurs de performance clés, etc.), des flux de travail intégrés automatisant les processus métier liés aux procédures opératoires standards ou spécifiques (limitant les risques opérationnels).

ecran_ax2009_1.jpg

L’utilisateur au cœur de l’ERP

Un projet n’est pas terminé lorsqu’il est livré, mais seulement lorsque les utilisateurs se l’approprient“, souligne Antonio Spehar, chef de produit Dynamics AX chez Microsoft France. Misant toujours sur l’ergonomie et l’interface, AX 2009 se voit doté du fameux bandeau/menu qui a fait le succès d’Office 2007. Une proximité de la suite bureautique et d’Outlook qui favorise une prise en main rapide, et donc limite les besoins en formation (coûts et délais).

Grâce aux fonctions de SharePoint, AX 2009 propose un portail métier personnalisé en fonction des rôles des utilisateurs (plus de 30 rôles standard), et personnalisable par l’utilisateur. Bien entendu, la solution reste accessible via un navigateur affichant cette interface modulaire.

Constatant qu’Excel reste très utilisé, nous avons prévu qu’AX 2009 puisse être utilisé en parallèle avec ce tableur, avec une consolidation contrôlée des données saisies dans Excel“, explique Antonio Spehar.

AX 2009 plus intégré, et facile à intégrer

Dans leur système d’information, les entreprises disposent de multiples logiciels. C’est pourquoi un nouveau progiciel doit pouvoir s’intégrer sans chambouler cet existant. Microsoft met donc en avant sa technologie d’EAI (ou middleware) Biztalk qui permet de modéliser et d’automatiser les processus en connectant les différents logiciels et bases de données avec AX.

Pour répondre au besoin de mobilité (consultants, intervenants externes, fournisseurs…), Microsoft propose un module mobilité en standard permettant d’ouvrir le système en toute sécurité et de travailler autant mode connecté ou déconnecté.

ecran_ax2009_2.jpg

Enfin, la plate-forme de communication unifiée Microsoft intégrée simplifie la communication et la collaboration en temps réel des intervenants à distance, employés, clients et partenaires.

Basés sur les technologies de Microsoft Business Intelligence (dont Performance Point Server), les outils décisionnels en libre-service permettent de naviguer dans les tableaux de bord générés en temps réel. Ils peuvent aussi déclencher automatiquement des alertes, avec -par exemple- des jeux de couleurs pour les impayés, les clients douteux, etc.

L’intégration avancée avec Microsoft SQL Server 2008 améliorerait les performances d’AX 2009, la sécurité, la fiabilité et la capacité à monter en charge. Et le SGDB peut compresser une base de données de 40 à 60 %. Et bien entendu, les liens étroits persistent avec Microsoft Office.

L’éditeur prend du métier

Si Microsoft compte sur les partenaires pour spécialiser son ERP sur les métiers, l’éditeur investit également lui-même sur certains secteurs : le manufacturing, la distribution, les services professionnels, la vente de détail et le secteur public. Cela va-t-il favoriser la préconisation d’AX par les prestataires, aussi certifiés soient-ils ?

Microsoft lancera NAV 2009 courant novembre. En attendant, Antonio Spehar conclut en mentionnant : “Parmi nos clients, vous pouvez constater que nous citons Microsoft. En effet, nous estimons que nous nous devons d’incarner la première vitrine de nos solutions.”


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur