Microsoft Windows supporte Novell Linux

Logiciels

L’accord surprise commercial et technique entre Microsoft et Novell rapproche
deux mondes antagonistes, Windows et Linux, apporte le support et
l’interopérabilité des deux systèmes, ouvre les portes du gigantesque écosystème
Windows à SUSE Linux Enterprise et celles de l’open source à Microsoft

Microsoft a pris le marché de court en annonçant contre toute attente ? tout du moins pour ceux qui n’ont pas mesuré l’évolution des géants de l’open source vers une approche de plus en plus ‘business’ ? un large accord de collaboration entre Microsoft et Novell sur l’interopérabilité et le support des systèmes Windows et Linux.

Tout le monde pensait que c’était impossible. Il s’agit d’un nouveau modèle et d’une véritable évolution dans nos relations. Nous ne doutons pas que les clients y trouveront un intérêt immédiat et un avantage pratique étant donné que deux de leurs principaux fournisseurs en matière de plate-forme seront étroitement liés“, a déclaré Steve Ballmer, président et PDG de Microsoft.

Steve Ballmer, le CEO de Microsoft, et Ron Hovsepian, le CEO de Novell, ont dévoilé durant la nuit lors d’une conférence à San Francisco la signature un accord de collaboration commerciale et technique sur la création, la commercialisation et le support de nouvelles solutions ? qui seront en partie développées dans un centre de recherche commun – visant à améliorer l’utilisation conjointe des produits Novell et Microsoft.

Plus surprenant mais logique dans la démarche, les deux entreprises ont également annoncé un accord permettant à leurs clients de bénéficier d’une couverture légale dans l’accès à leurs brevets respectifs, effectif jusqu’en 2012 minimum.

Les deux entreprises ont dû innover pour créer un lien (en termes de propriété industrielle) entre les mondes du logiciel propriétaire et open source. Ce lien repose sur le respect des innovations de chaque société et de la communauté open source, mais aussi sur les solutions conjointement apportées à nos clients“, a déclaré Brad Smith, vice-président et conseiller général de Microsoft.

C’est là qu’est certainement le principal apport immédiat de cette collaboration, qui permettra aux clients de bénéficier d’un choix et d’une flexibilité grâce à une meilleure interopérabilité et une meilleure facilité de management entre les environnements Windows et Linux.

Trop souvent les constructeurs et éditeurs informatiques demandent à leurs clients de s’adapter à leurs technologies. Aujourd’hui, nous nous adaptons à nos clients. Microsoft et Novell permettent à leurs clients de tirer parti du meilleur de deux offres en fonction de leurs besoins. Nos expertises respectives et accords sur nos brevets garantiront un haut niveau d’interopérabilité qui sera soutenu par nos deux sociétés“, a commenté Ron Hovsepian, président et PDG de Novell.

Novell grand gagnant ? Pas si sûr? Au-delà de l’interopérabilité des deux systèmes d’exploitation vedette du monde des PC et des serveurs, Novell semble le grand gagnant de l’accord puisqu’en tant que fournisseur de logiciels open source et plates-formes Linux, l’éditeur bénéficiera d’une position prépondérante en termes d’interopérabilité dans des environnements mixtes.A ce titre, Microsoft recommandera officiellement SUSE Linux Enterprise pour les clients qui désirent utiliser simultanément des solutions Windows et Linux? De plus, Microsoft distribuera des coupons pour la maintenance et le support de SUSE Linux Enterprise Server, afin que les clients puissent bénéficier de l’utilisation d’une version interopérable de Linux tout en étant assurés d’un respect des brevets et de la collaboration entre les deux sociétés.Les commerciaux de Microsoft vont ainsi pourvoir promouvoir auprès de leurs partenaires un nouveau ‘package’ qui associera le système d’exploitation Windows avec le support et la maintenance de la plate-forme Novell SUSE Linux? (Rien que de l’écrire est déjà une révolution en soit !? NDLR)Plus subtilement, l’accord permet à Microsoft de pénétrer par la grande porte le monde de l’open source, en occultant le pan communautaire du libre au profit de l’approche professionnelle de Novell.En termes d’image, enfin, la firme de Redmond marque également un point face à ses détracteurs qui condamnent sa position monopolistique. Difficile en effet désormais d’affirmer que Microsoft ferme son système alors qu’il crée avec Novell un pont entre les deux mondes.Alors, effet d’annonce ou révolution ? Il faudra attendre avant de constater dans les faits la portée de l’accord signé entre Microsoft et Novell. On peut en revanche faire dès aujourd’hui le constat que l’accord, quelle qu’en sera la suite, marquera un point d’inflexion dans l’industrie du logiciel et la dualité Windows-Linux.Les plus critiques ne manqueront pas non plus de remarquer qu’avec cet accord Novell s’est fait adouber part Microsoft et a vendu son âme au diable. On pourra leur répondre qu’il n’aura vendu que ce qui lui reste d’âme, car la plus grande part a été croquée par IBM lorsque ce dernier a accompagné le rachat de l’allemand SUSE Linux par l’ex vedette des réseaux, et glissé son obole dans la corbeille de la mariée?

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur