Mainframe et Cobol : la relève de Pacbase toujours en question

Logiciels

Pacbase vit ses dernières heures ou presque. Cet environnement de développement en Cobol, hérité de CGI par IBM ne sera plus supporté à fin 2015. Entre rupture et continuité, quels sont les scénarios possibles ? HP annonce officiellement une offre en partenariat avec Euraxiel.

C’est confirmé. Dans moins de 3 ans, l’environnement de développement Pacbase, bien connu comme générateur de code Cobol, ne bénéficiera plus du support d’IBM. Il est question d’un arrêt pur et simple de la maintenance qui interviendrait entre septembre et décembre 2015.

IBM propose une solution autour de ses outils Rational. Mais les clients se réservent la possibilité de regarder des alternatives, du côté des sociétés de service. HP en profite pour annoncer officiellement ce 24 octobre une offre conçue avec une SSII française, Euraxiel, qui dit privilégier la continuité.

Que peut-il advenir de l’existant Pacbase ? Quelles perspectives s’offrent aux sociétés utilisatrices de Pacbase ? Il s’agit essentiellement de grands comptes utilisateurs de mainframes, qui ont développé et maintenu bon nombre d’applications critiques avec cet AGL (atelier de génie logiciel) durant des années. Ils ont traversé le tournant de l’an 2000 et le passage à l’euro sans trop de casse, c’est à dire en se fiant à des milliers de lignes de code dûment éprouvées.

Ils seraient une centaine de grands comptes, rien que sur la France – essentiellement dans le secteur de la banque et assurance et dans le secteur public.

Le temps de Pacbase est donc compté. Les entreprises utilisatrices concernées n’ont guère envie de s’aventurer à l’aveuglette sur des solutions non éprouvées. Elles ne se satisferont pas de promesses risquant d’aboutir à des solutions de migration non pérennes ou incomplètes.

Quelles options se présentent?

Plusieurs solutions sont possibles :

  • les utilisateurs de Pacbase peuvent choisir d’évoluer vers des plateformes Java ou Microsoft .Net. C’est matériellement toujours possible, mais, selon certains consultants, c’est risqué en termes de pérennité, de coûts et de performances.
  • ils peuvent maintenir une continuité maîtrisée autour de Cobol en l’adaptant pour le rendre ‘natif’ et, autant que possible, indépendant de l’éditeur, et plus ‘lisible’.

Pour l’heure, il n’existe que deux ou trois solutions, hormis la proposition d’IBM. Elles émanent de petites sociétés indépendantes.
Ainsi Metrixware propose une alternative orientée Java, définie comme un « atelier de conception et de développement Reptide (Repository Transformation IDE) », Cette solution repose sur la création et la modification des objets Pacbase sous Eclipse.

L’éditeur bruxellois RainCode a développé une solution permettant d’améliorer la lisibilité du code Cobol généré par Pacbase et de l’optimiser – une solution qui « transforme les applications Pacbase pour les rendre indépendantes de toute technologie propriétaire ». Les applications migrées sont restituées en Cobol avec des équivalences fonctionnelles.

IBM propose une migration avec Rational

IBM répète qu’il n’abandonnera pas les comptes Pacbase. Il propose une solution de migration autour de son offre Rational : RPPz (IBM Rational Programming Patterns for System z), de même que RDZ (Rational Developper for system z), basé sur Eclipse. Il existe aussi les solutions Rational PurifyPlus (Rpp) ou encore Rational Team Concert (RTC), défini comme le nouveau gestionnaire de configuration.

Les entreprises attendent d’en savoir plus sur les engagements de continuité que le géant mondial prendra pour une migration de plateformes implantées essentiellement en France.

HP annonce PTF, et une alliance avec Euraxiel

De son côté, HP, en partenariat avec Euraxiel, annonce officiellement ce 24 octobre une réponse qui met la priorité sur une « réelle continuité ».

Euraxiel est une SSII française (fondée en 1997, siège social à Paris) qui possède une expertise reconnue dans l’informatique bancaire et financière et dans Pacbase, précisément.

Migration Pacbase, avec un nouveau dictionnaire de données (Euraxiel, HP)
Migration Pacbase, avec un nouveau dictionnaire de données (Euraxiel, HP)

Ces deux partenaires proposent une offre de service « industrielle et innovante », qui « assure la migration vers du Cobol natif, en capitalisant sur la logique de Pacbase et assure les tests de non régression ».

Selon HP et Euraxiel, « le résultat est étonnant : le niveau de lisibilité et de maintenabilité des applications transformées est impressionnant et sans équivalent sur le marché. C’est comme si elles avaient été développées en Cobol natif ! » affirme un responsable.

« Cette solution garantit une seconde vie pour un patrimoine régénéré, sans avoir à se lancer dans des projets hasardeux. »

Fort de ce partenariat, HP se dit prêt à s’engager sur les coûts (ou gains) de maintenance futurs . « C’est un gage réel que nous apportons.  »

Pour HP et Euraxiel, cette offre conjointe présente, entre autres avantages, celui d’être « peu onéreuse, pérenne et indépendante de toute technologie propriétaire ».

« Cette solution est extrêmement automatisée ; elle combine la puissance des outils développés par Euraxiel et le savoir-faire industriel de HP Enterprise Services pour la transformation et les tests de non régression. Elle va ‘révolutionner’ le marché », soulignent les deux partenaires.

Entre autres atouts, cette solution baptisée par Program Transformation Factory (PTF), déjà présentée à quelques clients, met en avant un nouveau repository (référentiel data ou dictionnaire de données) capable de gérer des références croisées – un élément précieux pour les pacbasiens. L’offre comprend aussi un framework de développement « permettant d’améliorer très significativement la productivité » des nouveaux développements.

« Tous ces éléments sont laissés gracieusement à disposition du client à l’issue du processus de migration », affirment HP et Euraxiel, dans une annonce officielle datée de ce 24 octobre.


Pour en savoir plus: Livre blanc sur les scénarios de migration Pacbase.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur