NEC cède Packard-Bell à l’homme d’affaires John Hui

Régulations

Le fabricant européen d’ordinateurs personnels quitte le giron du géant japonais Nec: il est repris par l’homme d’affaires sino-américain John Hui

Packard-Bell a été vendu par le groupe informatique japonais Nec à l’homme d’affaires sino-américain John Hui, a annoncé jeudi à Paris le directeur général de Packard-Bell Aymar de Lencquesaing, sans dévoiler le montant de l’opération.

NEC cherchait depuis longtemps à se séparer de Packard Bell, un héritage de l’aventure de Bull dans le PC. De son côté, l’homme d’affaires faisait le ‘forcing‘ pour acquérir la marque dont les forces vives sont en grande partie françaises.

Il semble en revanche qu’il était temps pour le japonais de se séparer de son encombrante filiale. D’une part son activité affiche un repli que la guerre des prix engagée entre les géants du PC ? Dell, HP, Lenovo, etc. ? n’explique pas totalement.

Mais surtout, Packard Bell restait une épine sous le pied de NEC en Europe pour diffuser ses produits sous sa propre marque. NEC n’est-il pas le premier fabricant et distributeur de PC au Japon et présent sous sa marque aux Etats-Unis ? L’approche entrée de gamme de Packard Bell portait quelque peu ombrage à NEC en Europe?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur