Netscape est mort !

Régulations

AOL débranche la perfusion et invite les utilisateurs du navigateur à rejoindre la communauté Mozilla Firefox

Compte tenu du focus d’AOL et du succès que la Fondation Mozilla a rencontré dans le développement de produits critiques reconnus, nous estimons que c’est de bon moment pour mettre un terme au développement des navigateurs sous la marque Netscape, de passer la main entièrement à Mozilla et d’encourager les utilisateurs de Netscape à adopter Firefox.

C’est en ces termes que Tom Drapeau, le directeur de Netscape, a annoncé dans le blog du navigateur la fin des développements sur Netscape et la fin des mises à jour de sécurité au 1er février 2008. AOL signe ici la fin d’une aventure historique, celle du premier navigateur Internet… Elle a commencé en 1994, lorsqu’un étudiant de l’Université de l’Illinois, un certain Marc Andressen, a créé un projet de navigateur appelé Mosaic. S’associant avec Jim Clarck, il crée l’entreprise Mosaic Communications Corps. le 15 décembre 1994, et change le nom de son logiciel pour l’appeler Netscape.

Fini les lignes de commandes, Netscape simplifie et rend accessible le Net en proposant une interface graphique capable d’interpréter les tags du code HTML. A ce titre, Netscape va participer à démocratiser l’Internet, avec le succès que l’on sait… D’ailleurs, dès la mi-1995, la part de marché de Netscape sur les navigateurs Internet va atteindre 80 % ! Seulement voilà, un certain Microsoft dévoile en août 1995 un produit appelé Internet Explorer, qui ne va cesser de grignoter des parts de marché à Netscape, et dépasser ce dernier dès la fin 1998. Le coup de grâce sera donné lorsque Microsoft va rendre IE gratuit !

Mais dès janvier 1998 Marc Andressen a senti le vent tourner, et mis fin aux développements interne du navigateur pour le rendre open source.

Enfin, toujours en 1998, Mosaic Communications Corps. met fin à ses jours en se vendant à AOL, contre 4,2 milliards de dollars, donnant de manière spectaculaire le feu vert à une période euphorique et totalement surévaluée qui se terminera par l’implosion de la bulle Internet. Marc Andressen ira même très loin dans le bluff du mirage Internet en acquérant Time Warner. Un bluff en grande partie truqué et qui finalement n’ira pas très loin, mais c’est une autre histoire…

Depuis, même si Netscape a toujours occupé une place à part dans le cœur des internautes de la première heure et du siècle dernier, et même si AOL puis Time Warner ont continué de soutenir et d’investir dans le produit, la part de marché du navigateur n’a cessé de décliner malgré la progression exponentielle du nombre d’internautes. Selon Net Applications, en novembre dernier IE occupait 77,4 % du marché, Firefox 16 %, et Netscape… 0,6 % !

Netscape pourra toujours continuer d’être téléchargé sur AOL, mais ne sera plus supporté. L’invitation de l’éditeur à se tourner vers Firefox est également des plus logique, car maintenu par une poignée de développeurs, Netscape n’est plus aujourd’hui qu’une version habillée du navigateur alternatif (Firefox) doté de quelques extensions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur