Nouvelle présidence au Syntec – nouvelle gouvernance?

Régulations

Place à Jean Mounet, d-g de Sopra. Son prédécesseur, en poste depuis 6 ans, ne pouvait pas briguer un 3è mandat. Trois nouvelles têtes arrivent -et cinq axes de travail. Pas de révolution de palais…

Il y avait deux candidats en lice. Pas de coup d’état, pas d’intrigue. Le nouveau président, 58 ans, est ancien élève de l’Ecole Supérieure de Chimie de Lyon, docteur ès-sciences physiques et diplômé de l’université de Standford (Californie). Il a débuté sa carrière en 1969 chez IBM et Bull. Depuis 1988, il est directeur général de Sopra Group, l’une des premières SSII françaises. Depuis 5 ans, il était administrateur de Syntec Informatique où il présidait la commission Marchés & Développement. Lors de sa prise de fonction, il a présenté cinq axes de travail

prioritaires: – améliorer l’image de la profession, – faire reconnaître l’apport des technologies de l’information dans la compétitivité des entreprises, – favoriser l’industrialisation des sociétés du secteur, – accroître la flexibilité du travail, – prêter une attention particulière à la formation Faut-il voir là des changements en profondeur ou une nouvelle gouvernance? Le Syntec n’a pas de raison de révolutionner ses modes de fonctionnement, en tant qu’organe patronal… On verra si les positions, par exemple, sur la “flexibilité” préconisent la porte ouverte aux pratiques d'”off-shore“. Son ex-président, François Dufaux (Schlumberger-Sema) reste au conseil d’administration. Le renouvellement des administrateurs se fait par tiers. On retiendra la volonté de lancer des actions de soutien à la recherche et à l’innovation (à suivre) ainsi que des échanges plus étroits avec les autres organisations européennes. Trois nouveaux membres (sur 24 en poste) font leur entrée au conseil d’administration: Jimmy ANIDJAR (ORACLE) (élu) Robert AYDABIRIAN (OSIATIS) (élu) Franck MAZIN (SODIFRANCE) (élu) Pour mémoire, les autres administrateurs en exercice sont : Alain BOUVIALA (ADONIX) (sortant, réélu) Gérard CLAVERIE (IBM GLOBAL SERVICES) (sortant, réélu) François DUFAUX (SCHLUMBERGERSEMA) (sortant, réélu) Jean-Pierre LEGENDRE (COGNITIS) (sortant, réélu) Christophe AULNETTE (MICROSOFT FRANCE) Georges BEAUME (TEAMLOG) Jeroen BENT (SAP FRANCE) Alain BRIDENNE (ATOS ORIGIN) Henri BRUGERE-DUPUY (CSO INFORMATIQUE) Pierre DESCHAMPS (UNILOG) Alain DONZEAUD (CAP GEMINI ERNST & YOUNG FRANCE) Benoît GENUINI (ACCENTURE) Eric HAYAT (STERIA) Pascal HOUILLON (SAGE) Bernard HUVE (SII) Philip LOEB (EURIWARE) Christian MONS (TRANSICIEL) Jean MOUNET (SOPRA GROUP) Claude RACOIS (SILOGIC) Thierry SIOUFFI (LogicaCMG) Jacques TRICOT (SYLIS) Une chambre syndicale qui revendique 80% de la profession

Syntec informatique, qui se définit comme la chambre syndicale professionnelle des SSII et des éditeurs de logiciels, déclare représenter 80% de la profession (en termes de chiffre d’affaires). Il rassemble près de 500 sociétés, soit 160.000 collaborateurs en France. Son délégué général est toujours Pierre Dellis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur