Confirmé : Office 2019 sera scotché à Windows 10 et Windows Server

BureautiqueCloudLogiciels
office-2019

Attendue dans la deuxième partie de 2018, la nouvelle version de la suite bureautique Office 2019 sera adossée à l’usage de Windows 10.

Microsoft vient de confirmer qu’Office 2019 ne fonctionnera que sous Windows 10 et Windows Server.

L’éditeur veut éviter des extensions de sécurité IT à rallonge avec la nouvelle version de son logiciel de bureautique, qui devrait apparaître dans le courant du deuxième semestre 2018.

La suite Office 2019 et son lot de logiciels (Word, Excel, PowerPoint et Outlook) servira de pivot pour réactualiser une gamme de services pros de Microsoft : Exchange, SharePoint et Skype for Business.

De nouvelles formules (qui permet d’effectuer des calculs) et de nouvelles options de tableaux vont favoriser l’analyse des données via le tableur Excel. De son côté, le logiciel de présentation PowerPoint va intégrer de nouvelles fonctions d’animation visuelle comme Morph et Zoom.

Du côté de Windows Server, il faut s’attendre à une réactualisation qui favorisera une gestion plus fluide et plus sécurisée d’Office 2019.

Mais il faudra s’y résoudre : pour bénéficier des nouvelles fonctions de la nouvelle version de la suite bureautique qui avait été présentée lors de la session Ignite de septembre 2017, il faudra s’équiper de Windows 10 ou adopter la prochaine version du canal de maintenance à long terme (LTSC en anglais) de Windows Server.

Autre changement de disposition prévu avec Office 2019 repéré par Silicon.co.uk : le support général qui s’échelonne sur 5 ans ne change pas mais la période de support étendu sera plus courte (deux ans contre cinq ans auparavant).

Cette volonté d’adosser Office 2019 à Windows 10 permettra-t-elle d’accélérer la bascule vers la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft (elle-même régulièrement upgradée) ?

L’usage de Windows 7 demeure populaire tandis que Windows XP (dont le support technique est officiellement stoppé depuis presque quatre ans) reste résilient.

Récemment, Satya Nadella, CEO de Microsoft, a admis que les solutions 100% Cloud comme Office 365 ne convenaient pas à tous les cas d’usage. Même si la plateforme qui sert de déclinaison d’Office dans le Cloud rencontre un certain succès avec 100 millions d’abonnés actifs dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur