OpenStack in action : recruter en attendant Grizzly

CloudIAASOpen Source
Smile Linux Cloud OpenStack © Krischam - Fotolia.com

Grizzly, c’est la prochaine version d’OpenStack. Mais avant la communauté open source veut rappeler qu’elle est active et recruter des membres, des développeurs, des clients…

Encore peu étoffée, mais particulièrement attentive, et avec des clients potentiellement prestigieux, la communauté française naissante OpenStack, le framework open source plateforme du cloud, s’est réunie à Paris à l’occasion de la troisième édition d’OpenStack in action.

Si les visiteurs étaient en effet peu nombreux, ils représentaient pour partie des grands groupes, ainsi que des fournisseurs de services. De quoi constater que le cloud open source attire l’attention, et prédire – sans passer par la rubrique voyance ! – que les projets vont s’engranger, et probablement marquer par leur ampleur l’année 2013.

Au point que Mark Collier, COO de la OpenStack Foundation a pu affirmer en ouverture que « l’année 2013 sera l’année d’OpenStack ».

Grizzly, en avril 2013

Que devient OpenStack ? Pour Thierry Carez, Release Manager d’OpenStack, « la communauté qui participe à ce projet d’innovation ‘open’ est en phase de créer le meilleur logiciel IaaS open source ».

Deux nouveaux ‘core project‘ ont d’ailleurs rejoint le projet, Ceilometer pour les métriques et Heather pour l’orchestration des ressources, confirmant la marche forcée de ce projet incontournable du nuage vers la maturité. Voilà qui porte à 8 le nombre de projets qui composent OpenStack.

architecture openstack
L’architecture logique d’OpenStack

Les 6 premiers projets qui font OpenStack

  • Nova se présente en cœur de projet OpenStack, pour héberger et piloter les projets de cloud computing. Issu des travaux de Rackspace, les travaux sur Nova apportent leur lot d’améliorations, provisioning bare-metal avec de nouveaux arrivants, la v3 de son API, l’amélioration du support des hyperviseurs, le nettoyage des options de configuration, et travaille sur le No-DB compute avec l’introduction d’un nouveau Nova-conductor, le RPC signé, et le nettoyage de la base de données.
  • Glance est le projet OpenStack de services pour localiser, enregistrer et retrouver les images de machines virtuelles (VM). La communauté travaille sur les images et la localisation des images multiples, et sur la v2.1 de son API.
  • Cinder est un composant de base de l’architecture OpenStack, pour fournir le « block storage as a service », avec le clonage direct de volumes, un volume scheduler, les pilotes HP 3PAR et fibre channel, et le projet Island de volumes de stockages.
  • Quantum, au sein d’OpenStack, fournit l’API pour définir la connectivité au réseau et l’adresser dans le cloud. Les travaux portent sur le rapprochement nova-network, le support groupé de sécurité, le mode DHCP/NAT.
  • Keystone, dans la famille OpenStack, implémente l’API Identity, afin de fournir identité, token, catalogue et règles via un framework de gestion des identités, ActiveDictory LDAP en backend, des tokens de préidentification, l’authentification multifacteur, et la v3 de son API.
  • Horizon et ses dashboard fournit des vues spécifiques pour l’administration, l’upload des fichiers Glance, le support du PKI Keystone, Swift, et de RBAC v3.
  • Swift, projet d’architecture historiquement plus indépendant, dont la release 1.7.5 supporte les Core Headers, assure la disponibilité, la distribution et le stockage par lots des données.
  • Oslo (OpenStack common library) pour la création de librairies, Oslo Config, Oslo RPC, common service infrastructure, common robots rap, common Data, etc.

Au total, Grizzly devrait afficher 195 nouveaux plans, présentés en avril 2013, mais surtout disponibles pour la grand-messe de l’OpenStack International Summit qui se tiendra en octobre 2013, peut-être à Paris…

Image en-tête © Krischam – Fotolia.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur