Opti-Time introduit une dose de décisionnel dans ses solutions de planification des tournées

Business IntelligenceCloudMobilité

Outil d’analyses statistiques, calcul des rejets CO2 et application pour mobiles font leur apparition dans l’offre d’optimisation de planification des « tournées » d’Opti-Time.

Opti-Time, éditeur spécialisé dans les solutions visant à répondre aux problématiques de planification en temps réel (livraisons, interventions techniciens, ramassages, etc.) et de gestion de flotte de véhicules, profitera du SITL 2011 (salon dédié à la logistique du 29 au 31 Mars à Paris Porte de Versailles) pour dévoiler ses dernières nouveautés. Celles-ci visent essentiellement à enrichir son application phare d’optimisation des « tournées » en regard des problématiques que rencontrent les entreprises : le décisionnel, le développement durable et la mobilité.

Proposé en option, Opti-Time Analytics vient en complément de la suite Opti-Time Ressource Management. Il s’agit d’un module statistique de l’activité de l’entreprise. Kilomètres parcourus, rejet de CO2, nombres d’interventions, livraisons effectuées, etc., nombreux sont les paramètres analysés. « On récupère les données de base et de mobilité que l’on peut ensuite comparer par période, mais aussi par rapport aux données d’autres agences ou services de l’entreprise », explique Pierre-Yves Minarro, P-dg d’Opti-Time. Des indicateurs qui s’avéreront précieux pour le suivi de la qualité de service client et la cohérence de l’organisation globale du fonctionnement de l’entreprise.

Le développement durable désormais intégré

Un suivi que ne pourra que renforcer la solution de suivi par application mobile, désormais intégrée à la suite. Cette application qui permet aux équipes de terrain de communiquer avec la base (en précisant l’état de la livraison, essentiellement) depuis un PDA et, désormais, un smartphone (iPhone, BlackBerry, Android). La liaison des données s’effectuant par l’intermédiaire du portail web dédié, Opti-Time Mobile. « C’est l’application idéale pour les clients qui veulent démarrer dans la mobilité », justifie le dirigeant.

Enfin, TourSolver, le moteur d’optimisation des tournées, intègre désormais un indicateur de calcul des rejets de gaz à effet de serre (CO2 essentiellement) par les véhicules de livraison/intervention. « De plus en plus de clients demandent des informations sur les rejets de CO2, informations dont ils ont besoin notamment dans le cadre d’appel d’offres mais aussi sous la pression ambiante en terme d’image », soutient Pierre-Yves Minarro. Opti-Time a travaillé, depuis trois ans, avec plusieurs partenaires dont le consultant en développement durable Climat Mundi ou encore en se basant sur les données de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). Les données ainsi calculées sont directement affichées dans l’interface utilisateur et récupérables dans l’outil d’analytique.

Une économie de déplacement de 30 %

Le simple usage d’outils d’optimisation de tournée aidera à réduire le bilan carbone des entreprises. « La raison principale d’achat est l’économie de coût, explique le responsable. nos solutions apportent une économie de 30 % minimum en moyenne du kilométrage effectué. » Et qui dit moins de route, suppose moins de rejet de CO2. Mais dans les faits, « l’objectif revient à servir plus de clients ou de diminuer les délais d’intervention ». Le développement durable au service du productivisme…

En 2010, Opti-Time a réalisé un chiffre d’affaires de 4,2 millions d’euros. Fort de 36.000 « ressources » (livreurs, intervenant en déplacement…), Opti-Time revendique la place de numéro 1 en France (avec 1100 clients, de la TPE au grand compte) et numéro 2 dans le monde (notamment aux Etats-Unis et en Europe). Un volume d’interventions que l’entreprise espère augmenter de 20 % en 2011, son rythme de croissance annuel constaté depuis la création de l’entreprise en 2008 (née de la fusion de Delia Systems et Magellan Ingénierie).

La BI au coeur des prochaines innovations technologiques

Les innovations à venir se tourneront vers l’aide à la décision avec des outils d’anticipation et de simulation qui permettront de faire des projections en fonction de l’évolution de l’activité de l’entreprise (notamment face à la croissance du nombre des forces nomades). Un outil permettant de choisir entre la productivité des tournées et la paix sociale. « Aux livreurs on impose un planning, aux techniciens on propose un plan d’intervention, quant à l’organisation des planning pour les commerciaux, l’idée a encore du mal à démarrer en Europe contrairement aux Etats-Unis », justifie avec humour Pierre-Yves Minarro. Autrement dit, un outil qui visera à faciliter la stratégie d’optimisation…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur