Oracle fait mieux que prévu, les ventes repartent

Cloud

Bénéfices trimestriels en hausse de 12% pour le champion des bases de données. Explication: la réduction des coûts… Mais les ventes sont reparties à la hausse (légère)

Le deuxième éditeur mondial de logiciels professionnels enregistre, au titre de son troisième trimestre fiscal clôt le 28 février, un bénéfice en hausse à 571 millions de dollars. Soit une progression de 12% par rapport à la même période en 2001.

C’est grâce à sa maîtrise des coûts qu’Oracle a obtenu ce bon résultat, car la demande reste faible. Et le chiffre d’affaires a progressé peu, mais tout de même, de 2%, à 2,31 milliards de dollars. Car les ventes avaient baissé au cours des sept derniers trimestres! C’est grâce à son portefeuille de clients fidélisés qu’Oracle a progressé, avec un bond de 16%, pour un milliard de dollars: les mises à jour de licences et les ventes de produits de maintenance ou assistance. Un résultat qui atteste de la guerre de tranchées que se livrent les éditeurs de logiciels, Microsoft, Oracle et IBM en tête. Chez Oracle, les ventes de licences se sont réduites de 4% à 602,9 millions de dollars, et les ventes d’applications de 5%, à 140 millions de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur