Oracle: nouvelle OPA hostile, cette fois contre… Microsoft

Cloud

Oracle Corp aurait pris la tête d’un consortium pour partir à la conquête de Microsoft. Un gigantesque coup de pocker pour tirer parti du joli coup opéré sur PeopleSoft

L’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre à la fermeture de Wall Street ce 31 mars ! Larry Ellisson, le turbulent patron d’Oracle, lance une OPA inamicale sur Microsoft.

A l’origine de cette initiative, le ‘big boss’ d’Oracle aurait découvert parmi les actifs de PeopleSoft un portefeuille de participations dans des fonds de placement qui, au total, représenteraient 2,9% du capital de Microsoft. Et sur cette base, un consortium se serait crée, composé essentiellement de fonds de retraite de l’administration US, d’un conglomérat bancaire de Hong Kong et, beaucoup plus inattendu, d’une société de venture-capital dirigée par Paul Allen, co-fondateur de Microsoft. Ensemble, ce consortium détiendrait déjà 28,7% du capital de Microsoft! S’il veut y parvenir, Oracle va devoir se livrer à une course de vitesse – comme dans le cas du dossier PeopleSoft… Ses chances de réussite, bien que relativement faibles, sont toutefois plausibles, estiment des analystes financiers à Wall Street. Seul obstacle majeur à lever: il est plus que probable que les autorités antitrust dépêchent une enquête pour évaluer l’impact de la fusion des deux géants du logiciel – très complémentaires, il est vrai. Mais au pays du Far West, l’histoire nous apprend que tout est possible? Effet de surprise Larry Ellisson doit compter sur l’effet de surprise pour séduire les petits actionnaires de Microsoft : il viserait à atteindre, dans un premier temps, la minorité de blocage. Et pour cela, il pose un argument de poids: il s’engage à reverser, en dividendes, l’excédent de “cash flow” de Microsoft -un trésor de guerre qui, on le sait, se chiffre en dizaines de milliards. La répartition de quelque 40 milliards de dollars permettrait aux futurs actionnaires du nouveau groupe de percevoir, à court terme, deux à trois fois le montant des actions au cours actuel -soit nettement plus que dans le cas de la fusion HP-Compaq. Et pour s’assurer que cette OPA hostile -et sauvage- s’exécute au plus vite, faute de quoi il a toute chance d’échouer cette fois, Larry Allisson a limité l’offre à la date de ce.. 1er avril. [NDLR: source confidentielle]


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur