Orange casse les prix sur la première version de l'iPhone

Cloud

La sortie du prochain iPhone le 17 juillet a poussé la filiale de France Télécom à brader l’ancienne génération de terminaux

Impensable il y encore un an, la réduction du prix d’un iPhone relevait des rêves les plus fous des macophiles les plus acharnés. Sauf qu’un an plus tard, la réalité a fait son travail de sape.

Vanté par les uns comme un produit génial, d’autres n’y ont vu qu’un gadget de plus, finement ouvragé, mais dépourvu de la 3G.

Les ventes du terminal à la pomme, malgré un démarrage honorable, ont très vite stagné. Orange avait réussi à écouler 100.000 combinés (à fin mars), un résultat largement inférieur aux prévisions. La firme de Cupertino devait réagir très vite: elle a engendré un nouvel iPhone 3G, présentant l’avantage d’être utilisé par les professionnels.

Du coup, Orange, contraint de vider ses stocks pour faire de la place en vue d’accueillir le nouveau venu, doit briser ses prix. De 399 euros, la version 8Go voit son prix chuter à 99 euros avec un abonnement de 49 euros minimum. Pour la version 16 Go, il faut désormais compter 199 euros contre 499 euros précédemment.

Cette braderie massive entraîne, comme le rappelle Les Echos, une modification du modèle économique. Pour réduire les prix, l’opérateur a purement et simplement subventionné les mobiles. Ce qui était contraire au modèle initial prôné par la firme de Cupertino. Mais Apple a dû se résoudre à modifier son modèle économique afin de tenir ses objectifs (10 millions d’exemplaires d’ici la fin de l’année). Terminées les exclusivités, bonjour les subventions !

Néanmoins, AT&T, l’opérateur partenaire d’Apple pour les Etats-Unis, a augmenté le prix du forfait data mensuel de 10 dollars. Il y a fort à parier qu’une partie des opérateurs européens soit tentée de reproduire l’expérience.

La question des premiers acquéreurs de l’iPhone reste toujours d’actualité. Ni Apple, ni Orange n’ont pour le moment confirmé l’existence d’un dispositif de reprise des anciens modèles.

A lire également : Le nouvel iPhone d’Apple affirme son côté pro


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur