Les contrats d’externalisation IT fléchissent en Europe au début 2015

CloudDSIExternalisationProjetsSSII

Les performances de l’Allemagne au premier trimestre 2015 ne suffisent pas à compenser le recul en valeur et en volume des contrats signés en France, au Royaume-Uni et dans les pays nordiques.

Après avoir affiché en 2014 sa meilleure performance annuelle depuis 2011, le marché de l’outsourcing dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) a reculé au premier trimestre 2015. Le ralentissement de la passation de contrats en France, au Royaume-Uni et dans les pays nordiques n’a pas été compensé par les bonnes performances du marché DACH (Allemagne, Autriche et Suisse) et du secteur des services financiers, observe le cabinet Information Services Group (ISG).

L’ISG Outsourcing Index évalue les contrats d’externalisation IT d’au moins 4 millions d’euros chacun. Dans la région EMEA, le marché a reculé de 26% par rapport à la même période l’an dernier à 1,9 milliard d’euros pour 128 contrats signés au premier trimestre 2015. Quant au marché mondial de l’outsourcing, il a reculé de 18% en glissement annuel à 5,1 milliards de dollars.

Un fort repli en France au premier trimestre

Lyonel Roüast
Lyonel Roüast

En France, la valeur annuelle des contrats a chuté de plus de 50% au premier trimestre 2015. « Les chiffres du premier trimestre 2014 étaient exceptionnellement bons, il n’y a donc en soit rien d’alarmant pour le premier trimestre 2015 », explique à la rédaction Lyonel Roüast, partner et president d’ISG Europe du Sud, Moyen-Orient et Afrique. Par ailleurs, « le premier trimestre est toujours un peu plus timide en France. Et nous n’avons aucun doute sur le fait que le marché de l’outsourcing français va afficher une très bonne santé et une croissance forte en 2015, le tout tracté par les offres SaaS et Cloud qui dynamisent le marché », ajoute-t-il.

Les contrats signés en Allemagne ont été plus importants qu’en France en début d’année. « Le marché allemand est très solide et ne se portait pas particulièrement mal en 2014. Ses très bons résultats pour ce trimestre sont liés à une poignée de très gros contrats », souligne l’analyste. Lyonel Roüast fait notamment référence à l’accord de plusieurs milliards de dollars passé par la Deutsche Bank avec HP, qui proposera sur 10 ans ses services Cloud d’infrastructure.

La croissance viendra du Cloud et du SaaS

En revanche, les contrats importants ont fait défaut dans les pays nordiques au premier trimestre et le Royaume-Uni a enregistré en début d’année son plus faible premier trimestre depuis 2010. Résultat des courses, le premier trimestre a été poussif pour les contrats d’outsourcing signés dans la zone EMEA et le second trimestre devrait être « de la même veine que le premier », selon ISG.

Pour le second semestre, le cabinet d’analyse se montre plus optimiste. « La multiplication et la diversité des offres d’outsourcing provoquées par la généralisation du SaaS et du Cloud poussent tous les clients – ou presque – à réévaluer leurs options et envisager de nouveaux contrats », notamment dans l’externalisation des processus métier (BPO, Business process outsourcing). « De ce fait on s’attend à une très bonne croissance du marché pour 2015 », anticipe Lyonel Roüast.

Lire aussi :
Outsourcing : les contrats d’infrastructure Cloud dynamisent le marché européen
HP signe un contrat Cloud de plusieurs milliards avec Deutsche Bank


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur